Sanctions américaines : le rouble attaqué sur les marchés de change

Cette semaine, les Russes ont ressenti de façon palpable l’effet des nouvelles sanctions américaines, instaurées le vendredi 6 avril contre plusieurs oligarques et entreprises. En deux jours, le rouble s’est effondré, perdant plus de 10% de sa valeur, la bourse russe s’est allégée de 10 milliards de roubles en capital et la valeur des actions des entreprises du pays a diminué de plusieurs dizaines de points. Dans la seule journée de lundi, les Russes les plus riches ont perdu un total de 12 milliards de roubles. L’économie russe est-elle menacée ?

La Russie ne s’attendait pas à ces sanctions américaines du 6 avril. Le « rapport Kremlin », publié fin janvier par le Département du Trésor américain, se contentait d’énumérer les noms de deux cents hauts fonctionnaires et hommes d’affaires russes, mais sans prévoir aucune mesure concrète à leur encontre. Deux mois et demi plus tard, les restrictions réelles sont tombées.

La nouvelle « liste noire » américaine mentionne trente-huit responsables politiques, entreprises et hommes d’affaires russes, notamment le président de Gazprom Alexeï Miller, celui de la banque VTB Andreï Kostine et les milliardaires Viktor Vekselberg, Oleg Deripaska et Souleïman Kerimov. Leurs avoirs aux États-Unis sont gelés, […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Anastasia Sedukhina