Russie/Ukraine : mêmes séries TV, même téléréalité…

En 2017, le studio ukrainien Film.ua a été le deuxième plus gros producteur de séries pour la télévision russe. Ce constat, qui peut sembler paradoxal dans le contexte actuel de tensions entre Moscou et Kiev, ne surprend pas les professionnels du secteur : l’Ukraine fait partie des plus gros fournisseurs de programmes de divertissement pour la télévision russe.

Kolia lance une pièce en l’air : « Pile », annonce-t-il, visiblement déçu. « Hourra ! », s’exclame Macha. La jeune femme hérite en effet du billet gagnant : un voyage de deux jours dans les lointaines Philippines avec, à sa disposition, une carte de crédit inépuisable. En d’autres termes : hébergement dans les meilleurs hôtels, repas gastronomiques et shopping de luxe. Le garçon, lui, devra survivre durant ces deux jours aux Philippines avec seulement 100 dollars en poche…

Kolia et Macha sont les deux animateurs de l’émission Pile et Face, une émission diffusée pour la première fois sur la chaîne de télévision russe Piatnitsa! ( « C’est vendredi ! ») en 2013. Depuis, l’émission ne cesse de gagner en audience : en 2016, elle a rapporté à la chaîne un bénéfice publicitaire de 10,5 milliards de roubles (près de 150 millions d’euros), selon l’agence internationale d’audit média ESI.

Pile et face à Paris

La téléréalité ukrainienne en Russie

Avant d’arriver en Russie, Pile et Face, produite par le studio ukrainien Teen Spirit, a été diffusée plus de mille fois par la chaîne ukrainienne Inter depuis 2011.

Le contrat conclu par Inter avec Piatnitsa!, prévoit un partage égal des coûts de tournage. La chaîne ukrainienne, qui demeure toutefois propriétaire des droits, conserve la possibilité de produire des saisons exceptionnelles en exclusivité pour la Russie. Teen Spirit fournit à Piatnitsa! du contenu, mais aussi des stars : certains participants (ukrainiens) sont devenus par la suite de véritables célébrités people sur la chaîne russe. […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Anastasia Sedukhina

Dernières nouvelles de la Russie

Politique

Telegram et le Kremlin, un mariage de raison

À l’issue d’un long travail d’investigation, le journal en ligne Proekt.media affirme que des chaînes politiques de la messagerie Telegram sont aujourd’hui contrôlées par le Kremlin ou des structures qui lui sont liées.

12 décembre 2018
Économie

Classement Forbes : les entreprises françaises parmi les plus grands investisseurs étrangers en Russie

Sept sociétés françaises figurent dans la dernière édition du classement des cinquante plus grands investisseurs étrangers en Russie, établi chaque année par la revue Forbes Russia. Tour d’horizon. L’Hexagone domine le classement grâce à Auchan. Les deuxième et troisième marches du podium reviennent à deux producteurs de tabac : Japan Tobacco International et Philip Morris International. La France réapparaît au septième rang avec Leroy Merlin, qui appartient au même groupe qu’Auchan (Mulliez). Viennent ensuite Renault (17e) et Danone (19e). L’Oréal et Sanofi se classent respectivement en 42e et 44e positions. Outre les entreprises déjà mentionnées, le top 10 inclut le japonais Toyota Motor, les allemands Volkswagen et Metro Cash & Carry, ainsi que le britannique British American Tobacco, l’américain PepsiCo et le suédois IKEA. La France se place troisième au nombre de sociétés présentes dans le classement. Elle est devancée par les États-Unis, qui placent neuf de leurs entreprises, et par l’Allemagne, qui en compte huit. Les constructeurs automobiles enregistrent la meilleure progression du chiffre d’affaires. Ce classement comporte uniquement des entreprises dont le capital est détenu à plus de 50 % par des étrangers, et a été établi en fonction de leur chiffre d’affaires de 2017. […] Partager :Cliquez pour envoyer par e-mail à un ami(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur LinkedIn(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Google+(ouvre dans une nouvelle fenêtre)

11 décembre 2018
International

Russie-Ukraine : Kiev tire le rideau de fer

Depuis la fin du mois de novembre, l’Ukraine ferme ses frontières aux ressortissants russes de sexe masculin âgés de 16 à 60 ans. La mesure a été prise par le président Petro Porochenko à la suite de l’arraisonnement de trois navires de guerre ukrainiens par les garde-côtes russes, survenu le 25 novembre. Olga Ivanova (le nom a été changé à sa demande), 41 ans, est née en Ukraine, à Odessa. Elle habite en Russie depuis la fin de ses études. Son mari russe et ses deux enfants l’accompagnent fréquemment lorsqu’elle rentre voir sa famille. « Les problèmes ont commencé en 2014. Nous avions effectué toutes les démarches administratives nécessaires pour que mon mari puisse passer la frontière. C’est stressant et ça coûte de l’argent, mais cela nous permettait de voyager ensemble », explique la jeune femme. La nouvelle loi change complètement la donne. « Nous étions censés aller chez mes parents pour le Nouvel An. Pour l’instant, nous attendons. Nous ne sommes pas sûrs de pouvoir partir. Je n’ose même pas y aller seule avec mes enfants : j’ai peur qu’on ne me laisse pas retourner en Russie », s’inquiète Olga. Sofia Chouvalova, elle aussi, rentre chaque année en Ukraine pour les fêtes. Elle vit aujourd’hui près de Moscou avec son mari russe. « On veut empêcher mes enfants de voir leur grand-mère, […] Partager :Cliquez pour envoyer par e-mail à un ami(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur LinkedIn(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Google+(ouvre dans une nouvelle fenêtre)

11 décembre 2018
Revolution Slider Error: Slider with alias abos-2018-9 not found.
Maybe you mean: 'une' or 'stream' or 'grand-format' or 'test' or 'standard-wp-gallery13' or 'media-carousel-autoplay15'

Vous êtes actuellement hors ligne