Expert en sanctions, un métier d’avenir ?

Un nouveau métier est récemment apparu sur le marché russe : expert en sanctions. En quoi consiste cette profession inhabituelle et recherchée ? Nous avons posé la question à Artem Javoronkov, spécialiste en sanctions et associé du cabinet d’avocats international Dentons. Le Courrier de Russie : Comment êtes-vous devenu un « expert en sanctions » ?Artem Javoronkov : C’est arrivé tout à fait par hasard. En avril 2014, je devais aller à Washington pour intervenir lors d’un séminaire prévu depuis longtemps, sur le thème « Comment mener des affaires en Russie ». Mais en mars, la Crimée a été rattachée à la Russie, la situation s’est aggravée au Donbass, les premières sanctions sont entrées en vigueur... Peu avant mon départ, un collègue de Washington m’a appelé pour m’annoncer que le séminaire était annulé. « Plus personne ne s’intéresse au monde des affaires en Russie. Tout le monde ne parle plus que des sanctions », m’a-t-il dit. Me surprenant moi-même, je lui ai alors proposé de simplement changer de thème pour « Les sanctions en Russie ». Il m’a rappelé au bout d’une heure et m’a dit : « Tous les billets sont vendus, on va faire salle comble, viens ! » Voilà comment j’ai commencé à me spécialiser dans les sanctions.
« Le travail le plus difficile et le plus créatif, c’est d'élaborer un plan d'action minimisant les risques pour les grandes entreprises »
LCDR : En quoi consiste votre travail ? Quel genre de missions devez-vous remplir ?

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Propos recueillis par Anastasia Sedukhina

Dernières nouvelles de la Russie

Coupe du monde 2018 :
Un an après…

Ce lundi 15 juillet marquera le premier anniversaire de la Coupe du monde de football 2018, remportée par la France en Russie. L’occasion de revenir sur l’héritage laissé, de Kaliningrad à Ekaterinbourg, par le plus grand événement sportif jamais organisé par le pays.

 

12 juillet 2019

Le FSB à la conquête de l’économie

Les Services de sécurité intérieure (FSB) ne s’intéressent plus uniquement aux petits entrepreneurs. En juin dernier, à Moscou, des enquêtes ont été ouvertes contre deux poids lourds du monde des affaires : David Iakobachvili, fondateur du producteur laitier Wimm Bill Dann et coprésident de l'Union russe des industriels et des entrepreneurs (le Medef russe), puis Sergueï Petrov, propriétaire du principal importateur automobile du pays, Rolf.

 

9 juillet 2019

Le renouveau du secteur agricole

La revue économique Forbes Russia a publié son classement annuel des plus gros propriétaires fonciers du pays. Évolution notable de ces dernières années, les terres les plus chères et les plus rentables se trouvent désormais dans des régions agricoles.

 

2 juillet 2019