Teremok. Crédits : Flickr - perriscope

Mikhaïl Gontcharov, fondateur du premier fast-food russe, à la conquête de New York

La cuisine russe est loin d’être aussi réputée que la gastronomie française. Même en Russie, les amateurs de bonne chère lui préfèrent, depuis longtemps, les restaurants italiens et les bars à burgers ou à sushi. Cela fait plusieurs décennies que les plats caucasiens y ont plus de succès que les champignons, le chou, les blini et les pirogui [tourtes], en particulier dans les grandes villes. La situation évolue toutefois.Exemple : la chaîne florissante de restaurants de cuisine russe Teremok, créée par Mikhaïl Gontcharov. Originaire d’Almaty, au Kazakhstan, et diplômé de la faculté de mathématiques numériques et de cybernétique de l’université d’État de Moscou, cet entrepreneur de 47 ans a réussi non seulement à populariser la cuisine russe mais également à l’exporter sur le marché américain.

Le fast casual à la russe

À l’angle de la 7e Avenue et de la 30e Rue, non loin du Madison Square Garden et du prestigieux quartier de Chelsea, se trouve le premier Teremok ouvert à l'étranger. Mikhaïl Gontcharov était loin de se douter que ses affaires décolleraient aussi rapidement outre-Atlantique et qu’il ouvrirait son deuxième restaurant américain quelques mois après le premier.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Anastasia Sedukhina

Dernières nouvelles de la Russie

Courses à crédit

La chaîne de supermarchés Perekriostok va se lancer dans le crédit à la consommation. Une décision prise pour contrer la baisse du pouvoir d’achat des Russes. Or, selon une étude récente de la Banque mondiale, les deux tiers des emprunteurs en Russie seraient insolvables…

 

18 juin 2019

Partage des données privées : Le FSB donne rendez-vous à Tinder

Ce début du mois de juin est chaud pour l’internet russe. Le 3, l’application de rencontres Tinder a été sommée de mettre à disposition des services de sécurité (FSB) les données personnelles de ses utilisateurs.

 

10 juin 2019

L’oligarchie en héritage

La revue Forbes Russia vient de publier son classement annuel des héritiers les plus riches de Russie. Patrimoine moyen de chacun des quarante-huit enfants issus des vingt familles les plus fortunées du pays : 2,3 milliards de dollars. Le classement 2019 est dominé par Ioussouf Alekperov, fils du président du géant pétrolier Lukoil.

 

10 juin 2019