Teremok. Crédits : Flickr - perriscope

Mikhaïl Gontcharov, fondateur du premier fast-food russe, à la conquête de New York

La cuisine russe est loin d’être aussi réputée que la gastronomie française. Même en Russie, les amateurs de bonne chère lui préfèrent, depuis longtemps, les restaurants italiens et les bars à burgers ou à sushi. Cela fait plusieurs décennies que les plats caucasiens y ont plus de succès que les champignons, le chou, les blini et les pirogui [tourtes], en particulier dans les grandes villes. La situation évolue toutefois.

Exemple : la chaîne florissante de restaurants de cuisine russe Teremok, créée par Mikhaïl Gontcharov. Originaire d’Almaty, au Kazakhstan, et diplômé de la faculté de mathématiques numériques et de cybernétique de l’université d’État de Moscou, cet entrepreneur de 47 ans a réussi non seulement à populariser la cuisine russe mais également à l’exporter sur le marché américain.

Le fast casual à la russe

À l’angle de la 7e Avenue et de la 30e Rue, non loin du Madison Square Garden et du prestigieux quartier de Chelsea, se trouve le premier Teremok ouvert à l’étranger. Mikhaïl Gontcharov était loin de se douter que ses affaires décolleraient aussi rapidement outre-Atlantique et qu’il ouvrirait son deuxième restaurant américain quelques mois après le premier. […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Connexion

Anastasia Sedukhina

Dernières nouvelles de la Russie

Économie

Oleg Deripaska : fin de partie pour le « roi de l’aluminium » ?

Le milliardaire Oleg Deripaska, dont l’entreprise Rusal est le premier producteur d’aluminium au monde, est le grand perdant des dernières sanctions américaines contre la Russie.

17 avril 2018
Économie

Lukoil : un joyau pétrolier trop prospère pour l’État

Le 9 avril a été un véritable « lundi noir » pour Vaguit Alekperov, président de la compagnie pétrolière Lukoil. Les nouvelles sanctions ont entraîné un effondrement de la bourse russe et ont fait perdre au magnat du pétrole 1,37 milliard de dollars. Une semaine plus tôt, tout souriait pourtant à Lukoil.

12 avril 2018
Économie

Sanctions américaines : le rouble attaqué sur les marchés de change

Cette semaine, les Russes ont ressenti de façon palpable l’effet des nouvelles sanctions américaines, instaurées le vendredi 6 avril contre plusieurs oligarques et entreprises. En deux jours, le rouble s’est effondré, perdant plus de 10% de sa valeur

11 avril 2018

Les commentaires sont fermés.