Berezovsky sur la Côte d'Azur.

Le Fisc français, nouveau cauchemar des Russes de la Côte d’Azur

L’arrestation en France de Souleïman Kerimov, soupçonné de fraude fiscale, inquiète les propriétaires russes de la Côte d’Azur. Certains se plaignent d’être l’objet d’une attention redoublée de la part du Fisc. Anastassia Iakoreva fait le point pour The Bell.

« Aujourd’hui en France, nous sommes l’objet d’un traitement particulier, regrette David Iakobashvili, homme d’affaires, propriétaire d’une villa sur la Côte d’Azur. Ce n’est pas dit ouvertement, mais en pratique, il est clair qu’on fait très attention à nous, et que la plus petite anomalie soulève immédiatement des questions », précise le vice-président de l’Union russe des industriels et des entrepreneurs (RSPP).

De nombreux Russes fortunés qui possèdent des biens immobiliers en France se sentent personnellement visés par l’affaire Kerimov. « J’ai immédiatement appelé mon avocat pour être certain que tout était nickel dans nos affaires », confie ainsi, sous couvert de l’anonymat, le propriétaire d’une grande entreprise russe.

Pour Sergueï Pougatchev, ancien sénateur et ex-propriétaire de la Mejprombank [recherché par la justice russe, n.d.l.r.], devenu récemment citoyen français, ces craintes sont générales : « Mes amis et connaissances qui ont de l’immobilier sur la Côte d’Azur évitent de venir en ce moment, ils ont annulé leurs séjours prévus pour le Nouvel An. Ils s’imaginent aisément à la place de Kerimov… »

Une mauvaise réputation

Plusieurs businessmen russes contactés confirment être l’objet d’un traitement spécial. « Trois contrôles fiscaux d’affilée, […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Traduit par Julia Breen

Dernières nouvelles de la Russie

Politique

Kerimov et ses Treize chevaliers de la Légion d’honneur

Treize Russes chevaliers de la Légion d'honneur ont adressé à Emmanuel Macron une lettre de soutien au milliardaire Souleïmane Kerimov.

5 décembre 2017
Politique

« Pas correct » : l’arrestation de Souleïman Kerimov vue de Moscou

Comment la classe politique russe a-t-elle réagi à l’arrestation et la mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale du milliardaire et sénateur russe Souleïman Kerimov par la justice française ? Prise de température.   « C’est tout à fait hors du commun ! »Valentina Matvienko, présidente du Conseil de la Fédération « C’est du jamais vu. Il arrive souvent que des blogueurs et des hackers russes soient arrêtés à l’étranger, envoyés aux États-Unis ou dans un autre pays, sans qu’aucune raison ne soit donnée, mais s’en prendre à un sénateur, à un diplomate ? C’est tout à fait hors du commun ! Notre collègue est un homme d’affaires chevronné connu dans le monde entier. On dit qu’il a été arrêté pour fraude fiscale. Mais s’il avait pressenti qu’on allait l’arrêter, […] Partager :Cliquez pour envoyer par e-mail à un ami(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur LinkedIn(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Google+(ouvre dans une nouvelle fenêtre)

23 novembre 2017
Politique

Kerimov vs le fisc : retour sur l’arrestation d’un sénateur russe à Nice

Le sénateur et oligarque russe Souleïmane Kerimov a été arrêté lundi 20 novembre au soir à l’aéroport de Nice avant d’être mis en examen au terme de 48 heures de garde à vue dans le cadre d’une enquête pour « blanchiment de fraude fiscale ». Il lui est depuis interdit de quitter le territoire français. Décryptage. Les dessous de l’affaire C’est le quotidien régional Nice-matin qui a le premier dévoilé les dessous de cette affaire, tournant autour de l’acquisition de la villa Hier, une des plus chères du Cap d’Antibes. Les conditions de la vente ont attiré dès 2014 l’attention de la police, qui enquêtait alors sur l’avocat d’origine corse Stéphane Chiaverini, participant à la transaction. Les écoutes téléphoniques de ce dernier avaient révélé que la propriété, officiellement vendue 35 millions d’euros à l’homme d’affaires suisse Alexander Stuldhalter, en coûtait en réalité 127 millions – les quelque 90 millions d’euros restants ayant été versés illégalement sur un compte en banque suisse afin d’échapper au fisc français. Dès lors, poursuivait Nice-matin, les enquêteurs avaient soupçonné Stuldhalter d’avoir servi de prête-nom, le véritable acquéreur n’étant autre, « derrière un dédale de succursales monégasques de banques françaises et de sociétés luxembourgeoises » que le sénateur russe Souleïmane Kerimov, qui a séjourné depuis à de nombreuses reprises dans la villa avec sa famille. Alexander Stuldhalter – héritier d’une famille d’entrepreneurs ayant fait fortune dans l’immobilier sur la Côte d’Azur et propriétaire de trois autres luxueuses demeures dans la région –, s’il réfute toutes ces accusations, ne cache pas ses liens d’affaires et d’amitié avec le sénateur russe. […] Partager :Cliquez pour envoyer par e-mail à un ami(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur LinkedIn(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Google+(ouvre dans une nouvelle fenêtre)

22 novembre 2017