|  
42K Abonnés
  |   |  
Le marché de Loujniki, au pied de la statue de Lénine, un symbole des années 1990. Crédits : pastvu.com

Cent ans après la Révolution, la Russie est aussi inégalitaire qu’à l’époque des tsars

Alors que la Russie célèbre le centenaire de sa révolution, tous les progrès sociaux du XXe siècle ont été réduits à néant, et les inégalités nationales ont retrouvé leur niveau de 1905, concluent les auteurs du rapport « Des Soviets aux oligarques : l’inégalité et la propriété en Russie, 1905-2016 », publié par le Bureau américain des études économiques en août dernier.

« La croissance très rapide des inégalités de revenus après l’effondrement de l’URSS saute aux yeux, entame le rapport. Cette croissance s’est accompagnée d’une baisse importante des revenus de la moitié des citoyens les plus pauvres. La débâcle de l’URSS et de son idéologie a conduit à une grande tolérance des Russes pour les inégalités de revenus et la concentration de la propriété privée. »

En Union soviétique, la classe moyenne possédait 50 % des revenus nationaux, poursuivent les auteurs. Mais après la perestroïka, les pauvres se sont brusquement et fortement appauvris.

L'ouverture du premier restaurant rapide américain MacDonald's en 1990, symbole d'une transition économique. Crédits : pastvu.com
L’ouverture du premier restaurant rapide américain MacDonald’s en 1990, symbole d’une transition économique. Crédits : pastvu.com

Ainsi, entre 1986 et 2016, la population russe, prise dans sa globalité, s’est enrichie de 41 %. Mais tous les citoyens n’ont pas vu leurs revenus croître d’autant. Les revenus de la classe moyenne, qui représente 40 % de la population, n’ont augmenté que de 15 %. Les plus pauvres, soit la moitié de la population, ont accusé une baisse de revenus de 20 %, tandis que les plus riches – 10 % de la population – se sont mis à gagner 171 % d’argent en plus. Aujourd’hui, selon le rapport du bureau d’études américain, un peu plus d’un million de riches gagnent en moyenne 470 000 euros par an – soit 20 % des revenus de l’ensemble de la population. Dans le même temps, plus de 57 millions de pauvres (50 % de la population) ne touchent que 7 900 euros par an.

Ces inégalités extrêmes, comparables à celles qui sévissent aux États-Unis, sont confirmées par d’autres études. Ainsi, en 2016, les revenus des 10 % des Russes les plus riches étaient 16 fois supérieurs à ceux des 10 % des plus pauvres, observe Andreï Pokida, chercheur à l’Académie russe de l’économie nationale et du service public. Selon la revue Expert, en termes de pauvreté absolue (revenus inférieurs au minimum vital), la Russie est remontée à la fin des années 2000 au niveau de 13-15%, auquel elle se trouvait peu avant la chute de l’URSS. La pauvreté relative (revenus considérablement inférieurs au revenu national moyen), elle, a augmenté, passant de 11 % en 1990 à 26 % en 2008.

Toujours selon Expert, la Russie compte aujourd’hui près de 300 000 foyers très riches (revenus annuels dépassant les 10 millions de roubles) – dont la moitié de la fortune se trouve dans des paradis fiscaux.

Thomas Piketty, l’un des auteurs du rapport, souligne toutefois que le constat est général. Les États-Unis et les pays européens ont aussi subi une forte hausse des inégalités sociales et économiques ces dernières années. À l’instar de la Russie, ils avaient tous réduit leurs inégalités au cours du XXe siècle – pour accuser une régression importante en la matière dans ses dernières années. Piketty démontre que les inégalités augmentent parce que le retour sur capital est plusieurs fois supérieur à la croissance des économies nationales et des revenus des populations. Les riches deviennent de plus en plus riches alors que les pauvres ont de plus en de mal de sortir de leur situation.

L'économiste français, Thomas Piketty. Crédits : Wikimedia
L’économiste français, Thomas Piketty. Crédits : Wikimedia

En réalité, il en a été ainsi de tout temps. Le XXe siècle a constitué la seule exception heureuse à cette règle – en grande partie grâce à la révolution russe de 1917, affirme le chercheur. Sous l’influence de cette dernière, les États occidentaux ont en effet décidé d’augmenter sensiblement les impôts sur les revenus et le capital, qui ne représentaient, au début du XXe siècle, qu’un pour cent, et commencé à garantir à leurs citoyens une sécurité sociale jusqu’alors inexistante.

LCDR

Dernières nouvelles de la Russie

Politique

Pas de sondages indépendants pour l’élection présidentielle de 2018

Le Centre Levada, l’un des plus grands instituts sociologiques du pays, ne publiera pas de sondages pendant la campagne présidentielle. En cause : son statut d’« agent de l’étranger ».

19 janvier 2018
Culture

L’exposition Soviet Design. Red Wealth au ADAM de Bruxelles

L'exposition Soviet Design. Red Wealth ouvre ses portes le 24 janvier au ADAM (Brussels Design Museum) de Bruxelles. Cette rétrospective d'objets du quotidien et de productions graphiques datant de la période soviétique sera présentée jusqu'au 21 mai 2018.

18 janvier 2018
Culture

Les Fourberies de Scapin au cinéma à Moscou

Les Fourberies de Scapin de la Comédie française sera diffusé dans plusieurs cinémas moscovites le 17 janvier, le 31 janvier et le 6 mars 2018. La pièce de Molière sera sous-titrée en russe.

17 janvier 2018