|  
42K Abonnés
  |   |  
Le forum d'investissements Russia Calling!. Crédits : Kremlin.ru

L’économie russe va mieux

L’économie russe, enfin sortie de la récession, montre des signes de redressement : le PIB, qui avait chuté de 0,2% en 2016, affiche une hausse de 2,2% à l’issue du troisième semestre 2017. L’indicateur a augmenté de 2,4% au mois de septembre, et le ministère du développement économique attend une hausse de 2 % pour la fin de l’année.

La croissance est perceptible dans tous les secteurs, affirme Maxime Orechkine, ministre russe du développement économique, dans un entretien à la chaîne de télévision RBC. C’est l’agriculture qui enregistre la hausse la plus visible, avec une croissance de 8,3% en septembre, et de 3,8% depuis janvier.

La hausse concerne aussi les industries de transformation, qui affichent une croissance de 1,1% depuis début 2017, ainsi que le secteur tertiaire, qui se rétablit après la crise. Preuve de cette embellie générale : la hausse de la consommation énergétique, qui dépasse les 2% en octobre, selon le ministre du développement économique. Parallèlement, on constate un accroissement de la circulation de marchandises, du nombre des passagers transportés par avion et des ventes automobiles – autre preuve irréfutable, selon Maxime Orechkine, du redressement économique national.

L’inflation à 3%

Indice encourageant, encore : le taux de l’inflation, qui demeure très bas, ne dépassant pas les 3% – soit un record absolu dans l’histoire de la Russie post-soviétique. Cette stabilité nouvelle devrait entraîner, avec le temps, la baisse du taux directeur de la Banque centrale (qui est aujourd’hui de 8,5%), ainsi que des taux de crédits aux entreprises, toujours trop élevés. « Dès l’année prochaine, les entreprises bénéficieront de nouvelles opportunités financières », promet ainsi le ministre à l’antenne de RBC.

Le crédit hypothécaire plus accessible

Selon Maxime Orechkine, l’objectif du gouvernement russe en 2018 sera de soutenir le développement du crédit d’investissement et la création de nouvelles entreprises. « Nous devons éviter une répétition de la situation de 2012, commente le ministre, quand le crédit avait surtout servi à booster la consommation – et donc relancé l’inflation. » Ainsi, le ministère s’attachera à limiter le crédit à la consommation tout en soutenant le crédit hypothécaire. « C’est celui qui devient de plus en plus accessible au plus grand nombre en Russie, affirme le ministre, avant de préciser : Alors que les prix de l’immobilier sont restés quasiment stables ces dix dernières années, les taux de crédit baissent de façon régulière, avoisinant aujourd’hui les 10%. » En septembre 2017, le volume de crédits hypothécaires a augmenté de 40% par rapport à l’année précédente, selon l’Agence russe du crédit immobilier. « Et c’est la hausse de ce crédit, dans les années à venir, qui viendra aussi soutenir le développement de l’économie », assure le ministre.

LCDR

Dernières nouvelles de la Russie

Politique

Pas de sondages indépendants pour l’élection présidentielle de 2018

Le Centre Levada, l’un des plus grands instituts sociologiques du pays, ne publiera pas de sondages pendant la campagne présidentielle. En cause : son statut d’« agent de l’étranger ».

19 janvier 2018
Culture

L’exposition Soviet Design. Red Wealth au ADAM de Bruxelles

L'exposition Soviet Design. Red Wealth ouvre ses portes le 24 janvier au ADAM (Brussels Design Museum) de Bruxelles. Cette rétrospective d'objets du quotidien et de productions graphiques datant de la période soviétique sera présentée jusqu'au 21 mai 2018.

18 janvier 2018
Culture

Les Fourberies de Scapin au cinéma à Moscou

Les Fourberies de Scapin de la Comédie française sera diffusé dans plusieurs cinémas moscovites le 17 janvier, le 31 janvier et le 6 mars 2018. La pièce de Molière sera sous-titrée en russe.

17 janvier 2018