Yandex.Taxi et Uber ne feront plus qu’un en Russie

Les deux services doivent leur popularité en Russie aux tarifs bas qu’ils imposent à leurs chauffeurs


Jeudi 13 juillet, les compagnies Yandex.Taxi et Uber ont annoncé unir leurs services en Russie, en Azerbaïdjan, en Arménie, Biélorussie, Géorgie et Kazakhstan. Une grosse surprise. Explications.

Uber Yandex Taxi russie
Yandex.Taxi et Uber sont les deux grands acteurs du marché du taxi en ligne dans les grandes villes russes. Crédits : rdnv.me

Ils sont les deux poids lourds du marché du taxi en ligne dans les grandes villes de Russie. Le russe Yandex.Taxi et l’américain Uber ne feront désormais plus qu’un. D’après le communiqué de presse de Yandex, les conducteurs travaillant pour chacun des services seront rassemblés sur une plateforme unique qui leur permettra de recevoir à partir d’une seule application des commandes émanant des deux services.

Pour l’utilisateur, en revanche, rien ne change, précise le document. Les applications Yandex.Taxi et Uber resteront disponibles.

Juridiquement, les deux poids lourds comptent créer une compagnie à qui reviendra la charge de gérer l’unification des deux services de commande de taxi, ainsi que le tout nouveau service de livraison de nourriture UberEats en Russie, en Azerbaïdjan, en Arménie, Biélorussie, Géorgie et Kazakhstan.

Uber investira dans cette nouvelle structure 225 millions de dollars, Yandex : 100 millions. « A partir du calcul de ces apports et de possibles corrections au moment de la conclusion de l’accord, 59.3% de la compagnie appartiendra à Yandex, 36.6% à Uber et 4.1% aux employés », souligne le communiqué, ne précisant pas le nom de la compagnie.

L’accord devrait être définitivement conclu au troisième trimestre de 2017. Les conseils de direction des deux compagnies ont déjà donné leur feu vert. L’actuel directeur général de Yandex.Taxi, Tigran Khoudaverdian, prendra la direction de cette nouvelle entreprise.

Le service Yandex.Taxi a été lancé en octobre 2011 à Moscou. Après avoir révolutionné le marché du taxi dans la capitale, qui comptait de nombreux conducteurs clandestins, l’application est depuis disponible dans plus de 100 grandes villes de Russie, Biélorussie, d’Ukraine, Arménie, de Géorgie et du Kazakhstan. Selon les données de la compagnie, Yandex.Taxi compte quelque 29 000 taxis à Moscou qui transportent chaque mois 550 000 personnes.

Uber est quant à lui actif sur le marché moscovite depuis novembre 2013. Il est aujourd’hui disponible dans quelque 20 villes de Russie.

Les deux services doivent leur popularité aux tarifs bas qu’ils imposent aux chauffeurs. A Moscou, ces derniers débutent à 99 roubles (1 euro 50 environ).