AvtoVAZ (LADA) compte licencier 8 000 travailleurs en Russie d’ici 2019

AvtoVAZ est détenue à 75 % par la coentreprise Alliance Rostec Auto B.V., dont 50 % appartiennent à l’alliance Renault-Nissan et 25 % à Rostec


AvtoVAZ, le premier constructeur automobile national russe, compte licencier plus de 8 000 employés en 2017 – 2018, a déclaré Mikhaïl Babitch, le représentant officiel du président russe dans le district fédéral de la Volga, lundi 17 juillet.

avtovaz lada
Usine d’AvtoVAZ à Togliatti, en Russie. Crédits : LADA

« Selon les informations d’AvtoVAZ, 6 000 personnes seront licenciées cette année et 2 200 en 2018 », a-t-il déclaré, cité par TASS, lors d’une réunion de travail sur le développement de l’entreprise.

Fin février 2017, le constructeur automobile avait déjà annoncé un plan de licenciement de 2% de ses effectifs, soit 740 travailleurs.

AvtoVAZ, basée à Togliatti, a pourtant vendu 157 401 voitures depuis début 2017, soit 7,7 % de plus que sur les quatre premiers mois de 2016.

AvtoVAZ est détenue à 75 % par la coentreprise Alliance Rostec Auto B.V., dont 50 % appartiennent à l’alliance Renault-Nissan et 25 % à Rostec, le reste des actions revenant à des actionnaires minoritaires. Avtovaz emploie actuellement près de 50 000 personnes. Depuis 1970, l’usine a fabriqué plus de 28 millions de voitures Lada. L’entreprise est dirigée depuis mars 2016 par le Français Nicolas Maure.