S'abonner, c'est découvrir la Russie sans préjugés ni concessionsDécouvrir nos offres

La Russie sait-elle faire du bon «champagne» ?

La Russie sait-elle faire du bon «champagne» ?

C’est ce que l’agence gouvernementale russe chargée du contrôle de la qualité des produits, Roskatchestvo, a évalué dans une enquête, publiée mercredi 7 décembre. Si la qualité du champagne d’appellation contrôlée produit dans les caves de l’Hexagone n’est plus à prouver, qu’en est-il de celle du champanskoïe russe ? À l’approche des fêtes de fin d’année, où le caviar rouge, les mandarines, la salade Olivier et le vin mousseux seront à l’honneur sur les tables russes, l’agence fédérale Roskatchestvo a enquêté sur la boisson festive préférée des Russes.

Gare aux faux !

L’enquête – purement qualitative et non gustative – porte sur un échantillon de 56 vins pétillants, sélectionnés parmi les marques les plus populaires sur le marché russe (50 sont d'origine russe, six sont étrangères). L’évaluation prend en compte 30 critères de qualité et de sécurité, fixés par la loi russe et par Roskatchestvo. Au nombre des principaux : les propriétés organoleptiques du produit (goût et couleur), la concentration en dioxyde de carbone dans la bouteille et l’indicateur du rapport isotopique du carbone, qui permet de déceler le recours à une méthode de gazage artificiel.L’enquête révèle ainsi qu’un tiers des vins mousseux vendus en Russie sont en réalité de simples « boissons gazeuses liquoreuses ».

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Elodie-Louise Testa

Le russe sur mesure à l’école de langues Language Link

Située dans le centre de Moscou, l’école de langues Language Link propose tout au long de l’année un large choix de programmes et de services pour les étudiants et les professionnels désireux d’apprendre le russe dans un environnement convivial et international.

 

27 mars 2017