S'abonner, c'est lire ce que personne n'ose dire sur la RussieDécouvrir nos offres

Vu de Chine : « La Russie est un bon pays pour faire des affaires »

Vu de Chine : « La Russie est un bon pays pour faire des affaires »

Le premier forum international d'affaires Russie-Asie a eu lieu les 1er et 2 novembre à Moscou, sur fond de sanctions occidentales contre la Russie et de politique russe de « tournant vers la Chine ». Cai Guiru, présidente de l'Association des entrepreneurs chinois en Russie, qui compte plus de 4 000 membres, revient pour Le Courrier de Russie sur la présence chinoise dans le monde des affaires en Russie. Le Courrier de Russie : Quels sont les principaux secteurs d'investissements des Chinois en Russie ?Cai Guiru : Les Chinois investissent dans de nombreux domaines, tels l'automobile, avec Lifan Automobile, dans la région de Lipetsk, l'agriculture, avec la holding agraire Huaxin, en Extrême-Orient, ou encore la construction, avec le groupe CSCEC. Mais les principaux secteurs concernés demeurent le commerce du textile, dont le centre commercial Youyi, à Moscou, est un bon exemple, et celui de l'assemblage de vitres pour l’automobile, avec notamment la compagnie Fuyao, en région de Kalouga.LCDR : Quelles sont les régions qui les intéressent le plus, et pourquoi ?C.G. : Les entreprises chinoises sont présentes un peu partout en Russie, sauf en Crimée, qu’elles considèrent comme une région un peu trop « nouvelle », et surtout trop éloignée. Le top 5 de la présence chinoise en Russie regroupe les régions de Moscou, de Saint-Pétersbourg, de Krasnodar, de Kalouga et de Novossibirsk : il s’agit,

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Propos recueillis par Junzhi Zheng

Menace terroriste en Russie : La piste kirghize

Le 17 avril dernier, le FSB arrêtait Abror Azimov, un des organisateurs présumés de l’attentat du métro de Saint-Pétersbourg, qui avait fait 16 morts. Originaire du Kirghizistan, tout comme Akbarjon Djalilov, l'homme aurait agi pour le compte du Bataillon de l'Imam Shamil.

 

28 décembre 2017