S'abonner, c'est lire ce que personne n'ose dire sur la RussieDécouvrir nos offres

La Russie exporte de plus en plus d’armes

La Russie exporte de plus en plus d’armes

Sergueï Tchemezov, directeur général de la corporation d’État Rostec, est l’un des créateurs du système actuel de coopération militaro-technique de la Russie avec l’étranger. Dans un entretien pour Kommersant, il explique qui sont les principaux acheteurs des armes russes et combien leur vente rapporte à Moscou.Kommersant : Comment la Russie exportait-elle ses armes dans les années 1990, et qu’est-ce qui a changé dans les années 2000 ?Sergueï Tchemezov : Dans les années 1990, presque tout le monde en Russie s’occupait de vente d’armes. Les principaux acteurs étaient les corporations d’État Rosvooroujenie, Promexport et Rostekhnologii, qui se livraient une concurrence féroce. Chacune avait été créée dans un but bien précis : Rosvooroujenie devait vendre les nouvelles armes à des clients étrangers ; Promexport – leur livrer celles appartenant au ministère russe de la défense ; et Rostekhnologii – remettre des permis de construction d’usines. Mais en réalité, c’était un désordre incroyable. D’autant plus que les fabricants exportaient eux aussi directement. Et on peut les comprendre : vu la rareté des marchés publics de défense, les entreprises étaient prêtes à vendre leur production à n’importe qui et pour n’importe quelle somme afin d’utiliser leurs capacités et de ne pas devoir fermer leurs usines. Dans les années 2000, le gouvernement a eu l’idée de créer une corporation d’État unique chargée d’exporter les armements russes.Kommersant : Qui est à l’origine de cette réforme ?

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné se connecter

Maïlis Destrée