|  
42K Abonnés
  |   |  

La Russie inaugure l’Arktika, le plus puissant brise-glace atomique au monde

Le brise-glace à propulsion nucléaire Arktika, le plus grand et le plus puissant au monde, a été mis à l’eau jeudi 16 juin au chantier naval de la Baltique, à Saint-Pétersbourg.

Arktika, le plus puissant brise-glace atomique au monde mis à l'eau à Saint-Pétersbourg. Crédits : Ruslan Shamukov/TASS . Ruslan Shamukov/TASS
Le brise-glace Arktika lors de son baptème de l’eau, le 16 juin, à Saint-Pétersbourg. Crédits : Ruslan Shamukov/TASS

« Ce nouveau brise-glace va ouvrir à la Russie de nouvelles possibilités en matière de capacités de défense, de navigation dans l’Arctique toute l’année et de développement économique  », a déclaré Sergueï Kirienko, président de la corporation d’État atomique Rosatom, lors de l’inauguration du navire.

La construction de l’Arktika a débuté en novembre 2013, pour un coût total du projet estimé à 122 milliards de roubles (environ 1,6 milliard d’euros). Grâce à son double tirant d’eau, l’Arktika pourra frayer la voie dans les glaces pour des méthaniers et des pétroliers, mais aussi pénétrer dans l’embouchure des fleuves polaires afin d’approvisionner les usines et les villages qui s’y trouvent. Les deux réacteurs RITM-200 de l’Arktika, d’une puissance de 175 Mwt, lui permettent une autonomie de plus de six mois.

Sergueï Kirienko a déclaré que l’Arktika pourrait rejoindre les rangs de la flotte atomique russe, basée à Mourmansk, d’ici la fin de l’année 2017.

L’Arktika devra conduire toute l’année des navires dans la zone occidentale de l’Arctique  : dans les mers de Barents, Petchora et Kara. À la période estivale et automnale, le brise-glace sera également exploité en Arctique orientale.

La mise à l’eau de l’Arktika à Saint-Pétersbourg

L’exploitation de ce navire ouvrira une nouvelle page dans l’histoire de la conquête de l’Arctique, a déclaré le gouverneur de la région de Iamalo-Nénetsie, Dmitri Kobylkine, dans une interview à Kommersant. Le brise-glace servira les projets industriels qui sont aujourd’hui réalisés en péninsule de Iamal. L’Arktika pourra  ouvrir la voie aux navires contenant du gaz liquéfié extrait en péninsule de Iamal, par la Route maritime du Nord , vers l’Asie, l’Europe et les États-Unis.

L’Arktika est le premier d’une série de trois navires en construction, qui devront renouveler la flotte russe des brise-glace atomiques. Les trois brise-glace actuellement en circulation, qui arriveront au terme de leurs périodes d’exploitation en 2020, seront remplacés par l’Arktika, le Sibir et l’Oural, les deux derniers étant encore en chantier.

La livraison des trois brise-glace est prévue, respectivement, pour 2017, 2019 et 2020. Ils sont tous construits dans le chantier naval de la Baltique, à Saint-Pétersbourg, sur une commande de Rosatomflot (corporation Rosatom). Le chantier naval de la Baltique est la seule usine fabriquant ce type de navires en Russie et dans le monde.

On prévoit que les principaux utilisateurs potentiels de ces nouveaux brise-glace seront les compagnies pétrolières Novatek, Gazprom et Rosneft. Selon les prévisions du ministère des transports russe, le trafic de fret sur la Route maritime du Nord pourrait atteindre 50 à 80 millions de tonnes par an d’ici 2030, soit 7 à 11 plus que le fret maximal durant la période soviétique (7 millions de tonnes).

Le plus grand brise-glace à propulsion nucléaire du monde Arktika mis à l’eau

LCDR

Dernières nouvelles de la Russie

Politique

Pas de sondages indépendants pour l’élection présidentielle de 2018

Le Centre Levada, l’un des plus grands instituts sociologiques du pays, ne publiera pas de sondages pendant la campagne présidentielle. En cause : son statut d’« agent de l’étranger ».

19 janvier 2018
Culture

L’exposition Soviet Design. Red Wealth au ADAM de Bruxelles

L'exposition Soviet Design. Red Wealth ouvre ses portes le 24 janvier au ADAM (Brussels Design Museum) de Bruxelles. Cette rétrospective d'objets du quotidien et de productions graphiques datant de la période soviétique sera présentée jusqu'au 21 mai 2018.

18 janvier 2018
Culture

Les Fourberies de Scapin au cinéma à Moscou

Les Fourberies de Scapin de la Comédie française sera diffusé dans plusieurs cinémas moscovites le 17 janvier, le 31 janvier et le 6 mars 2018. La pièce de Molière sera sous-titrée en russe.

17 janvier 2018