Un Français à la tête de Lada-AvtoVAZ

Mardi 15 mars, le conseil d’administration d’AvtoVAZ a élu son nouveau président en la personne de Nicolas Maure, qui présidait jusqu’alors le groupe automobile roumain Dacia, filiale du groupe Renault-Nissan. Cette décision entrera en vigueur le 4 avril prochain, date à laquelle Bo Andersson, actuel directeur du constructeur russe, quittera la tête de l’entreprise, indique un communiqué d’AvtoVAZ. Un portrait réalisé par RBC. D’après Sergueï Tchemezov, directeur général de Rostec (détenteur de 24,5 % des actions d’AvtoVAZ), cité dans le communiqué, Nicolas Maure aura pour mission de continuer à créer des produits hautement concurrentiels, d’augmenter les parts de marché d’AvtoVAZ en Russie et de garantir l’efficacité du plan de charge des usines russes de composants. « Toutes ces tâches incomberont au nouveau directeur. Nous pensons qu’il les mènera à bien », a affirmé M. Tchemezov.

Un directeur strict

Nicolas Maure, âgé de 56 ans, possède deux diplômes universitaires – en mathématiques et en ingénierie – et un MBA. Il travaille pour le groupe Renault depuis 2000 : d’abord directeur des achats pièces et accessoires, il est ensuite passé vice-président des achats moteurs, boîtes de vitesses et transmissions pour Renault-Nissan. De 2006 à 2008, il a été directeur de l’usine Dacia en Roumanie, avant d’en prendre la tête en janvier 2014.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Maïlis Destrée

Dernières nouvelles de la Russie

Bratstvo : la sortie du film retardée par patriotisme

Traditionnellement, en Russie, les nouveaux films sortent sur les écrans le jeudi. La sortie du film Bratstvo (« Fraternité »), une évocation du retrait des troupes soviétiques d’Afghanistan, a toutefois été décalée au vendredi 10 mai afin de ne pas coïncider avec les célébrations de la Victoire de l’URSS sur l’Allemagne nazie, le 9…

 

10 mai 2019

Les Russes dans l’attente de réformes

Les sondages sont formels : le nombre de Russes estimant que leur pays a besoin de réformes profondes a doublé en six ans. Le sociologue Vladimir Petoukhov dresse le bilan d’une volonté de changement qui refuse toute idée de révolution.

 

22 avril 2019

La face cachée du rêve moscovite

Moscou, ses rues arides et poussiéreuses l’été, enneigées et glaciales l’hiver… Comme toutes les mégalopoles du monde, la capitale russe a ses marginaux, ses laissés pour compte, ses sans-abris. Selon les chiffres officiels, ils seraient près de 30 000. Trois fois plus selon les ONG.

 

5 avril 2019