Secteur bancaire en Russie : «crise d’ampleur» ou «assainissement» ?

Courant 2015, des dizaines de banques russes ont été privées de leurs licences, notamment de gros acteurs du marché. La revue BizMag du Courrier de Russie fait un état des lieux et interroge des experts sur ce qui attend le secteur bancaire russe dans un avenir proche.Le secteur bancaire russe a traversé des heures difficiles en 2015 : près d'une centaine d'organismes de crédit se sont vu retirer leurs licences, et plus d'une dizaine de banques sont tombées sous le coup des sanctions. Notamment Ouralsib, qui faisait partie des trente premières banques russes en quantité d'actifs. L'épuration du système bancaire s'est poursuivie en 2016.De gros joueurs tels Vneshprombank, 40e de Russie en quantité d'actifs, et Interkommerz (67e) ont également été privés de leurs licences. Le président de Sberbank, German Gref, a qualifié fin 2015 les processus à l'œuvre dans le système bancaire russe de « crise bancaire de grande ampleur », évoquant notamment le bénéfice zéro du secteur, la croissance des réserves et le nombre record de retraits de licences aux organismes de crédit.« Je ne voudrais pas encore appuyer là où ça fait mal, mais nous voyons la rapidité avec laquelle la Banque de Russie doit nettoyer le secteur bancaire d'une immense quantité de banques qui n'en sont pas en réalité. Et dans l'ensemble, la situation est extrêmement difficile pour tout le secteur », a ajouté le président de Sberbank.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Anastasia Sedukhina

Dernières nouvelles de la Russie

Courses à crédit

La chaîne de supermarchés Perekriostok va se lancer dans le crédit à la consommation. Une décision prise pour contrer la baisse du pouvoir d’achat des Russes. Or, selon une étude récente de la Banque mondiale, les deux tiers des emprunteurs en Russie seraient insolvables…

 

18 juin 2019

Partage des données privées : Le FSB donne rendez-vous à Tinder

Ce début du mois de juin est chaud pour l’internet russe. Le 3, l’application de rencontres Tinder a été sommée de mettre à disposition des services de sécurité (FSB) les données personnelles de ses utilisateurs.

 

10 juin 2019

L’oligarchie en héritage

La revue Forbes Russia vient de publier son classement annuel des héritiers les plus riches de Russie. Patrimoine moyen de chacun des quarante-huit enfants issus des vingt familles les plus fortunées du pays : 2,3 milliards de dollars. Le classement 2019 est dominé par Ioussouf Alekperov, fils du président du géant pétrolier Lukoil.

 

10 juin 2019