S'abonner, c'est découvrir la Russie sans préjugés ni concessionsDécouvrir nos offres

Le prix du pétrole, une arme de plus contre la Russie ?

Le prix du pétrole, une arme de plus contre la Russie ?

Le cours actuel du pétrole dépasse à peine les 92 dollars le baril – son niveau le plus bas depuis juin 2012. Pour Alexeï Koudrine, ancien ministre russe des finances, ce phénomène est la conséquence directe d’un complot entre les États-Unis et le Proche-Orient contre la Russie. Selon lui, un tel scénario aurait déjà eu lieu avant les élections américaines de 2008. Le journal Vzgliad expose les arguments qui viennent étayer et infirmer cette théorie.« Il n’est pas exclu que la chute actuelle des prix du pétrole soit le résultat d’un complot entre plusieurs acteurs majeurs du marché, notamment les États-Unis et le Proche-Orient », a déclaré Alexeï Koudrine, le 7 octobre, sur la chaîne Pervy kanal.Si l’on ne peut avancer avec certitude que le marché du pétrole est effectivement manipulé, « il existe néanmoins une version selon laquelle, dans la mesure où la Russie dépend très fortement du prix du baril et s’est habituée à ce que celui-ci soit élevé, de grands pays tant importateurs qu’exportateurs, comme les États-Unis et ceux du Proche-Orient par exemple, se sont mis d’accord pour produire davantage de pétrole et maintenir les prix à la baisse », affirme l’ancien ministre russe des finances.Depuis la mi-juillet, les cours du pétrole sur le marché mondial ont en effet chuté de près de 20 %. Actuellement, le baril de Brent coûte un peu plus de 92 dollars, son niveau le plus bas depuis juin 2012. Le cours du pétrole WTI américain avoisine quant à lui les 89 dollars le baril, seuil où il n’était pas descendu depuis un an et demi.Cette baisse a coïncidé avec la brusque envolée du dollar par rapport à toutes les autres devises étrangères, dans le contexte de l’arrêt progressif du recours à la « planche à billets » par la Réserve fédérale américaine.La majorité des experts et acteurs du marché, aussi bien occidentaux que russes, n’adhèrent cependant pas à la théorie de l’ancien ministre, bien qu’elle soit vivement débattue dans le secteur pétrolier. Une grande partie des spécialistes pense ainsi que les fluctuations actuelles sont la conséquence de divers facteurs fondamentaux et, avant tout, de l’excédent de l’offre face à une diminution de la demande.

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Traduit par Maïlis Destrée

Le bois de wapiti : le nouvel élixir bouriate

En Bouriatie, une région située au sud du lac Baïkal, deux entrepreneurs ont ouvert la première ferme de wapitis de l’Altaï. Ils proposent aujourd’hui des cosmétiques et d’autres produits fabriqués à partir des bois de ces cervidés, connus pour leurs vertus thérapeutiques. En 2014, Boulat Garmaïev, éleveur bovin et patron d’un café proposant des plats bouriates, […]

 

18 septembre 2020

Paleta : la glace qui fait fondre les Russes

Un Sibérien de 32 ans, Daniil Skroba, a popularisé la paleta mexicaine en Russie en l’adaptant aux goûts de ses compatriotes. En 2019, ses bâtonnets glacés aux pignons de pin et aux baies d’argousier lui ont rapporté 1,2 million d’euros de chiffre d’affaires.

 

21 août 2020