|  
37K Abonnés
  |   |  
Аудит в России: сложности переходного периода

Comptabilité: à quand la fin du formalisme ?

читать по-русскии

Quatre documents par note de frais, des dossiers au mètre cube à chaque audit fiscal… Les comptables russes doivent composer au quotidien avec un formalisme considérable, imposé par les normes en vigueur. Les entreprises peuvent-elles espérer des jours meilleurs grâce à l’alignement des standards russes sur les normes internationales ? Les experts sont sceptiques.

Avoir une vision nette des finances de son entreprise est un enjeu de taille pour les groupes étrangers implantés en Russie. La maison-mère étant éloignée de sa filiale, toutes les décisions stratégiques sont prises sur foi des informations financières transmises par la seconde à la première. « Si ces données ne sont pas exploitables, erronées ou inexistantes, la gestion de l’entreprise deviendra impossible : quand la direction du groupe voit que la filiale accuse des pertes, elle agit en conséquence. Mais si la filiale prétend, dans son reporting, réaliser des bénéfices confortables alors que ce n’est pas le cas, la maison-mère ne peut prendre les décisions qui devraient s’imposer », résume Rainer Stawinoga, expert-comptable fondateur du cabinet Rainer Stawinoga International Accountants & Auditors à Moscou. Et de préciser : « Le rôle des cabinets d’audit est précisément de garantir à la maison-mère la fourniture des informations nécessaires, régulièrement, en temps et en heure – et d’empêcher ainsi le directeur général ou le directeur financier d’inventer des chiffres d’affaires satisfaisants pour toucher des bonus. »

Normes comptables : Russie… et reste du monde

En théorie, donc, les enjeux sont limpides. Dans la pratique, le quotidien des comptables est loin d’être aussi simple… Tout d’abord, le langage comptable russe – ou Russian accounting standards (RAR) – diffère du langage international (International Financial Reporting Standards, IFRS). « Ainsi, quand la maison-mère demande des chiffres à sa filiale, ceux-ci doivent d’abord être retranscrits du russe vers les normes internationales », précise Rainer Stawinoga. Cela implique également que chaque filiale implantée en Russie doit effectuer un premier audit aux normes russes et un second destiné aux actionnaires basés à l’étranger. […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Connexion

Benjamin Hutter

Dernières nouvelles de la Russie

Secteur

Le gaz russe, et après ?

Largement dominées par le monopole russe sur le gaz naturel en Pologne, les relations économiques entre les deux pays semblent reposer sur un pied d’inégalité. Une situation qui n’empêche pas la croissance des échanges économiques entre les deux nations.

6 septembre 2012
Société

Irina Volkova : « La Pologne, c’est le courage et la philosophie »

Pour son premier film, Mon Kieslowski, la réalisatrice russe Irina Volkova a choisi la Pologne. Qu’y cherchait-elle ? Qu’a-t-elle retiré de l’expérience ? Elle répond au Courrier de Russie.

4 septembre 2012
International

Pologne-Russie : cherche-t-on trop la petite bête ?

Souvenir de Katyn, catastrophe de Smolensk, implantation du bouclier anti-missiles de l’Otan : les sujets de discorde entre Varsovie et Moscou pourraient être nombreux mais ne cherche-t-on pas, trop souvent les problèmes là où il n’y en a pas ?

4 septembre 2012