fbpx

Implantation en Russie : une « période charnière »

Avec une croissance annuelle de près de 4 % en 2010 – et qui a oscillé entre 4,7 et 10% de 2000 à 2007 –, la Russie est-elle toujours, à l’instar d’autres pays émergents, un eldorado économique ? Ou bien le marché russe, profondément fragilisé par la crise de 2008, est-il trop instable pour y développer une activité économique durable et sûre ?

« La situation économique actuelle est un peu difficile à définir », commente Marc-Emmanuel Vives, premier directeur adjoint du groupe Rosbank, qui a fusionné fin juin avec la Société Générale Vostok (BSGV). Marc-Emmanuel Vives parle de « période charnière » pour la Russie, estimant que l’évolution de la santé économique du pays au cours des prochains mois dépendra fortement de l’évolution de la conjoncture mondiale et des cours du pétrole. Pour le moment, « la baisse du prix du baril, qui se maintient malgré tout à des niveaux élevés, n’a pas de véritable impact sur l’économie russe. »

Des tensions sur le marché financier sont néanmoins perceptibles, note le responsable de Rosbank. Avant de nuancer, précisant que les principaux facteurs à l’origine de la crise de 2008 – manque de liquidités sur le marché interbancaire, faillite de Lehman Brothers, chute brutale et quasi-instantanée des cours des matières premières – n’existent plus. « Comparé à 2008, le secteur est aujourd’hui moins vulnérable : il y a des liquidités sur le marché et le rythme de la croissance demeure satisfaisant », souligne Vives.

« Un marché en transformation »

La Fédération reste malgré tout très attractive pour les entreprises étrangères, en particulier la région de Moscou, qui concentre officiellement 14 millions d’habitants (et de 17 à 20 millions selon des sources non officielles). La Russie est un pays qui a certes ses complexités, constate-t-on chez Rosbank, mais il s’agit d’un marché de plus de 140 millions d’habitants,

[…]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Caroline Gaujard-Larson

Dernières nouvelles de la Russie

Actualités

Бизнес в России: полоса с препятствиями?

Москва, Санкт-Петербург или другой регион – какой из них выбрать для удачного старта? […] Partager :Cliquez pour envoyer par e-mail à un ami(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur LinkedIn(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur WhatsApp(ouvre dans une nouvelle fenêtre)

5 janvier 2012
Économie

S’implanter en Russie : un parcours du combattant ?

Moscou, Saint-Pétersbourg, ou encore une région aux prémices de son développement ? Où faut-il s’implanter en Russie, mais aussi quand et comment ? Divers experts et chefs d’entreprise nous font part de leurs conseils et de leurs expériences.Le bon moment pour s’implanter en Russie ? « Maintenant ou plus tard, ce n’est pas le fond du problème. Simplement, en Russie, les choses prennent du temps… » Pour Marc-Emmanuel Vives, premier directeur adjoint de Rosbank, il faut surtout être conscient qu’il y aura « des cycles et des chocs. » Car l’économie russe est très dépendante des cours des matières premières et de l’économie mondiale. Elle est donc ultra-sensible aux évolutions internationales. « Mais si vous acceptez ce postulat et que vous vous positionnez sur un secteur porteur, il n’y a pas de bon ou de mauvais moment », précise le responsable de Rosbank. Privilégier les partenariats Les partenariats avec des entreprises russes ou le recours aux services d’une société de conseil à l’implantation sont souvent recommandés. « Il serait faux de dire qu’il est impossible de s’implanter seul : c’est faisable, concède Lyudmila Shusterova, chargée du marketing et du développement chez BDO Russie. Mais il est bien plus courant de voir des entreprises s’installer en utilisant les services de cabinets de recrutement et de conseil tout en conservant la gestion opérationnelle de leur activité », souligne la responsable de la firme d’audit et de conseil. La recette pour une implantation réussie ? Trouver le bon partenaire : compétent, digne de confiance et doté d’une connaissance profonde du marché local. « Les entreprises perdent beaucoup de temps – et d’argent – pour recruter des personnes adéquates, susceptibles d’occuper leurs postes clé. Il peut être judicieux de déléguer ces tâches secondaires à des professionnels afin de minimiser les risques, » poursuit la responsable marketing de BDO. Pour s’implanter en dehors de Moscou ou des principaux centres urbains du pays, « il faut y aller soi-même. Glaner des informations auprès de sources diverses, procéder à des comparaisons puis choisir la bonne région. Il faut surtout échanger avec des gens ayant déjà travaillé sur place », conclut Lyudmila Shusterova. Au nombre des succès français en Fédération : le groupe Yves Rocher, qui fête cette année les vingt ans de la présence de sa marque en Russie (la première enseigne était apparue en plein putsch sur Tverskaïa, […] Partager :Cliquez pour envoyer par e-mail à un ami(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur LinkedIn(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur WhatsApp(ouvre dans une nouvelle fenêtre)

5 janvier 2012
Actualités

Открыть бизнес в России: «переходный» период

Россия сдала в темпах экономического развития: 4% в 2010 году при колебаниях от 4,7% до 10% в период с 2000 до 2007 года. […] Partager :Cliquez pour envoyer par e-mail à un ami(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur LinkedIn(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur WhatsApp(ouvre dans une nouvelle fenêtre)

3 janvier 2012

Vous êtes actuellement hors ligne