S'abonner, c'est dessiner avec la Russie les horizons du Monde de demainDécouvrir nos offres

La Russie, un mirage touristique ?

La Russie, un mirage touristique ?

Des steppes à perte de vue, d’abondants cours d’eau, des forêts immenses... La beauté des paysages russes n’est plus à prouver. Pourtant en 2010 encore, le nombre de touristes venus en Russie pour les vacances représente à peine la moitié des touristes russes partis à l’étranger se dorer la pilule, notamment en Egypte ou en Turquie– soit 39,3 millions en 2010. Sergueï Smirnov, directeur  de l’Institut de la politique sociale et des programmes sociaux-économiques à la Haute Ecole d’Economie de Moscou, explique pourquoi la Russie ne parvient pas à attirer plus de vacanciers.Le Courrier de Russie : Quelles sont les tendances du tourisme en Russie ?Sergueï Smirnov : Selon les dernières statistiques officielles de l’année 2010, le volume des entrées en Russie a comptabilisé de 22,3 millions de visiteurs. Ce chiffre est pourtant à relativiser, puisque 14 millions de ces personnes étaient issues des pays de la CEI contre seulement 8,3 millions de l’étranger dit « lointain », comme la France -194 000, les Etats-Unis -262 000, et l’Allemagne -611 000. De plus, dans la plupart des cas, le but du voyage était différent du « tourisme » proprement dit.LCDR : C’est à dire ?S. S. : En Russie, on observe une sorte de « pseudo-tourisme ». La plupart des visiteurs sont des citoyens d’ex-URSS qui, suite à la dissolution de l’Union Soviétique,

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Propos recueillis par Maria Gorkovskaya