ë-Mobile, l'hydride russe, un constructeur russe, la première tentative de lancement d'un tel véhicule sur le marché.

ë-Mobile : l’hybride russe

Le Premier ministre a troqué, vendredi 4 avril, le volant de sa Lada Kalina contre celui de la ë-Mobile – à prononcer : yo-Mobile –, prototype russe de véhicule hybride. Accompagné par Andreï Birioukov, le directeur général de ë-Avto qui avait pris la « place du mort », Vladimir Poutine a testé le véhicule sur un trajet de près de 10 km entre sa maison de campagne et la résidence du Président Medvedev. Ils étaient suivi par Mikhaïl Prokhorov, lui aussi au volant d’une ë-Mobile. L’oligarque projette de produire le modèle à grande échelle dès l’année prochaine… mais pour qui ? Le Courrier de Russie a posé la question à deux experts de l’industrie automobile russe.

ë-Mobile, l'hydride russe, un constructeur russe, la première tentative de lancement d'un tel véhicule sur le marché. ë-Mobile, l'hydride russe, un constructeur russe, la première tentative de lancement d'un tel véhicule sur le marché.

Le marché des véhicules hybrides en Russie…

… n’existe pas. Ou tout au moins pas encore. En 2009, selon les données de l’agence Avtostat, seulement 1 130 véhicules à moteur hybride (c’est-à-dire fonctionnant alternativement à l’essence et à l’électicité) ont été vendus en Russie.

[…]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Guillaume Clément Marchal