Bouchons à Moscou : Le trafic moscovite en chiffres

80% des Moscovites utilisent les transports en commun, contre 20% seulement la voiture.


Un faible taux de motorisation : 350 véhicules pour 1000 habitants en Russie, contre 800 aux États-Unis.  Le pouvoir soviétique estimait que le taux optimal devrait varier de 60 pour 1000 sous le socialisme 180 pour 1000 sous le communisme. La Russie capitaliste a doublé la mise.

La racine du mal : Moscou viole la règle de base de respect des proportions entre surface dédiée aux moyens de transport et surface utilisée pour l’habitation, l’industrie et la détente. Aux États-Unis, dans une ville moyenne, elle est de 35% ; en Europe, de 25% ; à Moscou, de 8% seulement.

Métro : 80% des Moscovites utilisent les transports en commun, contre 20% seulement la voiture. Le métro reste un élément stratégique de la politique publique de gestion du trafic. Aujourd’hui trois fois moins dense qu’à Paris, avec un espacement moyen de 3 kilomètres entre les stations, il pourra devenir un frein en cas de reprise de l’activité économique.