Ioukos coule, Rosneft guette.

Ioukos coule, Rosneft guette…

Le dénouement de l’« affaire Ioukos » qui avait débuté en 2003 avec l’incarcération de son ancien patron Mikhaïl Khodorkovski et ouvert une large voie à la nationalisation du secteur pétrolier russe est attendu cet été. Un bras de fer opposant l’Etat russe au groupe financier Menatep, qui détient 61% des titres de Ioukos, est toujours en cours. Rosneft, deuxième producteur de brut contrôlé par l’Etat, pourrait rafler la mise sans débourser un kopeck.

Ioukos coule, Rosneft guette.

Un an et demi après la reprise par Rosneft pour 9,35 Mrds $ des 76,79% de Iougansk-neftegaz, essentiel actif de production de Ioukos, l’Etat s’en prend à nouveau à Ioukos, pour étendre cette fois-ci le contrôle à toute la compagnie. Un premier pas est fait dans cette direction : la procédure de surveillance est appliquée à Ioukos, en prélude à un pire scénario pour la compagnie, l’« absorption » par Rosneft.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Sergueï Melnik

Dernières nouvelles de la Russie

Gazprom éjecte TNK-BP de Kovytka

Le géant gazier russe Gazprom s’est approprié de nouveaux actifs gaziers orientaux, renforçant sa présence sans précédent dans l’Extrême-Orient et en Sibérie orientale.

 

19 juillet 2007

Pourquoi l’Etat n’a pas fait main basse sur le pétrole de Total

Contre toute attente, les autorités russes qui contrôlent l’exploitation des réserves pétrolières et gazières n’ont pas imposées au groupe pétrolier français d’actionnaire russe.

 

3 avril 2007

Une nouvelle proie pour Gazprom à Irkoutsk

Les grands du secteur des hydrocarbures russe, Gazprom et Rosneft qui négligeaient la région depuis 1999, surveillent maintenant le potentiel des champs d’Irkoutsk.

 

6 février 2007