Le Courrier de Russie

Père Rafaïl et autres saints de tous les jours : les portes vers un monde sacré

Crédits : DR

Les éditions des Syrtes ont publié en 2013 une traduction française du livre de l’archimandrite Tikhon (Chevkounov), aujourd’hui évêque, Père Rafaïl et autres saints de tous les jours, véritable best-seller en Russie. Grattez le Russe, et vous trouverez un croyant.

Dans son Père Rafaïl et autres saints de tous les jours, le père Tikhon ouvre aux non-initiés les portes d’un monde sacré. Celles de son monastère tant aimé des Grottes de Pskov, à la frontière estonienne, l’un des rares à n’avoir jamais cessé de fonctionner depuis sa fondation ; celles des paroisses citadines, longtemps secrètes et qui se rétablissent peu à peu depuis l’effondrement de l’Empire athée ; celles des modestes datchas et ermitages reculés de prêtres dans tout le pays ; celles, plus largement, de la tradition monastique russe – ces communautés qui fournissent les dignitaires orthodoxes – si particulière, caractéristique et d’ordinaire si hermétique, mystérieuse.

Ces portraits de religieux, extraits de sermons et anecdotes du quotidien dévoilent d’abord une histoire parallèle. À l’image des premiers chrétiens, l’Église orthodoxe russe porte dans ses gènes le souvenir des persécutions. Répression franche au lendemain de la Révolution de 1917, avec exécutions, déportations et enfermements massifs des prêtres de campagne, répression larvée ensuite, avec la reprise en main par le pouvoir dans les années 1960. […]