L’écrivain Dmitri Olchansky, sur les nouvelles de Zakhar Prilepine Des chaussures pleines de Vodka chaude

Zakhar Prilepine : Que de la tendresse !

L’écrivain Dmitri Olchansky, sur les nouvelles de Zakhar Prilepine Des chaussures pleines de Vodka chaude.La vie du peuple russe est terrifiante. Et moi j’ai peur, et de ce dit peuple et de sa vie terrifiante.(...)Certes on peut aussi ne pas avoir peur. Sauf que n’importe quelle autre émotion survenant lors de la confrontation avec le peuple russe s’avère tout autant comique qu’impuissante, inexacte. Soit arrive l’arrogance intellectuelle – ce sont, savez-vous, des autochtones, des aborigènes ; soit c’est du désir mielleux de parenté – alors mon grand-père, voilà, dans tel district de telle province en 1906, lui aussi...ou alors il s’agit d’une curiosité risible et idiote – tu sais, eh bien, eux ils parlent comme ça, et aussi comme ça, oh, mais c’est génial, vraiment ; ou bien c’est une sauvage agressivité, mais comme de coutume, bien fondée – il faudrait tous, cosaques, officiers de la garde impériale, tchétchènes, allemands, qui on voudra,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Traduit par Nina Fasciaux

Dernières nouvelles de la Russie

Jean Malaurie : « Dans ces temps compliqués, il est essentiel que Paris reste unie fraternellement auprès de Moscou »

Jean Malaurie est le premier homme à avoir atteint, le 29 mai 1951, le secteur du Pôle géomagnétique Nord.

 

17 décembre 2015

Germain Derobert : « La Russie est un pays où l’on est en proie à des rencontres qui bouleversent l’existence »

La dernière Grenouille de Nina Fasciaux

 

17 juillet 2015

Catherine Joffroy : « J’ai voulu prendre, à 18 ans, la nationalité soviétique »

"La Russie va surprendre le monde."

 

3 juillet 2015