Bar Na Grud’ : un court métrage sur l’ivresse poétique de Saint-Pétersbourg

Film sous-titré par Le Courrier de Russie. Afficher les sous-titres en cliquant sur CC


favorite 83

Une poignée de mecs, à boire, des monologues, l’ivresse… le court métrage Na Grud’ (« Au Ni-Bar »), de la réalisatrice et actrice russe Irina Vilkova, raconte avec humour et brio une scène de vie quotidienne derrière un comptoir de Saint-Pétersbourg. Partenaire, Le Courrier de Russie a sous-titré le film et discuté brièvement avec la réalisatrice, qui n’a guère à ajouter. 

La pause grammaticale : Priniat na grud’: (Populaire) Picoler.

Le Courrier de Russie : Na Grud’ est votre troisième film en tant que réalisatrice. Avez-vous toujours rêvé d’ouvrir un bar de ce nom ? 

Irina Vilkova : Je n’en ai jamais rêvé. Bien au contraire, j’en fermerais bien plusieurs. Simplement, je voulais montrer à l’écran ce que j’avais vu lorsque je travaillais comme barman à Moscou. Tout était comme ça.

LCDR : La scène se passe à Saint-Pétersbourg. Est-ce un hasard ? 

I.V. : J’ai vécu à Saint-Pétersbourg plusieurs années. Les discours d’ivresse y sont assez semblables à ceux de Moscou mais spectaculairement différents de ceux que l’on peut entendre dans le reste de la Russie.

LCDR : Boit-on vraiment de la tequila avec son café à Saint-Pétersbourg ? 

I.V. : On boit de la tequila avec son café le matin lorsqu’on veut en réalité boire de la tequila mais qu’on a besoin d’une raison : comme par exemple un mauvais café.