Hareng en pelisse

Plat du pauvre et de carême, en Europe du Nord, le hareng a occupé pendant près d’un millénaire une place de choix. Les Russes l’honorent encore aujourd’hui, drapé d’un « manteau de fourrure ».Selon le site de la gastronomie de la région française du Nord-Pas-de-Calais, « la pêche du hareng a donné lieu aux premières règles du droit maritime et son commerce a joué, durant plusieurs siècles, un rôle aussi important que celui des épices ». Ainsi, au Moyen-Âge, le hareng était un aliment essentiel, « dont l’absence sur les marchés annonçait la disette ».Son importance était telle qu’en temps de guerre, des trêves étaient déclarées afin de permettre aux marins de pêcher pour assurer la survie de la population.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Nina Fasciaux

Dernières nouvelles de la Russie

Jean Malaurie : « Dans ces temps compliqués, il est essentiel que Paris reste unie fraternellement auprès de Moscou »

Jean Malaurie est le premier homme à avoir atteint, le 29 mai 1951, le secteur du Pôle géomagnétique Nord.

 

17 décembre 2015

Germain Derobert : « La Russie est un pays où l’on est en proie à des rencontres qui bouleversent l’existence »

La dernière Grenouille de Nina Fasciaux

 

17 juillet 2015

Catherine Joffroy : « J’ai voulu prendre, à 18 ans, la nationalité soviétique »

"La Russie va surprendre le monde."

 

3 juillet 2015