Superstitions et pirojkis

Lors de votre arrivée en Russie, vous avez fait comme moi. Vous avez collé sur votre frigidaire la liste des choses à faire et à ne pas faire dans un foyer russe, imaginant ainsi devenir un maître de maison ou un invité irréprochable. Sans pour autant avoir goûté ou appris à faire ces drôles de beignets au chou et à la viande – pas très ragoûtants – appelés pirojkis.

Vous vous êtes dit, innocemment, que vos invités russes se satisferaient bien de vos tartines de rillettes et de quelques rondelles de saucisson, du moment que vous aviez cette fameuse liste collée sur le frigo.

Ainsi, vous saviez qu’il ne faut pas mettre de bouteilles vides, de clés ou d’argent sur une table dressée – présage de pauvreté et de malheur. Toutefois, ce savoir ne vous a pas aidé à comprendre pour autant, après quelques temps en Russie, pourquoi le serveur débarrassait promptement les bouteilles à peine vidées au restaurant. Et vous vous êtes plaint, tel un ignorant, pendant tout ce temps.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Nina Fasciaux

Dernières nouvelles de la Russie

Jean Malaurie : « Dans ces temps compliqués, il est essentiel que Paris reste unie fraternellement auprès de Moscou »

Jean Malaurie est le premier homme à avoir atteint, le 29 mai 1951, le secteur du Pôle géomagnétique Nord.

 

17 décembre 2015

Germain Derobert : « La Russie est un pays où l’on est en proie à des rencontres qui bouleversent l’existence »

La dernière Grenouille de Nina Fasciaux

 

17 juillet 2015

Catherine Joffroy : « J’ai voulu prendre, à 18 ans, la nationalité soviétique »

"La Russie va surprendre le monde."

 

3 juillet 2015