Am stram gram, pic et pic et Stroganov

Lequel des Stroganov est devenu, à l'aide d'un seul repas, une star mondiale incontournable de la gastronomie russe – nul ne le sait. Il existe presque autant de versions de la recette que de Stroganov à travers la Russie. Surtout quand on sait que beaucoup d'entre eux étaient réputés être des gourmands invétérés...

Au panel des certitudes entourant la recette figurent 1/ que le plat porte le nom d’un riche comte russe (l’un ou l’autre des Stroganov) et 2/ qu’il est le résultat d’un coup de génie – certes tout relatif, puisqu’il ne s’agit jamais que de bœuf, de crème fraîche et d’oignons balancés innocemment dans une casserole.

Pourtant, malgré l'apparente simplicité de la recette et des ingrédients, seule une petite partie de la population de l'Empire – les nobles, les commerçants et la bourgeoisie – pouvait à l’époque se le permettre. Et on peut imaginer que ces derniers ont voulu donner à ce plat modeste des airs de grande bourgeoisie avec un nom à la française, en baptisant le bœuf « a lia stroganov ».

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Nina Fasciaux

Dernières nouvelles de la Russie

Jean Malaurie : « Dans ces temps compliqués, il est essentiel que Paris reste unie fraternellement auprès de Moscou »

Jean Malaurie est le premier homme à avoir atteint, le 29 mai 1951, le secteur du Pôle géomagnétique Nord.

 

17 décembre 2015

Germain Derobert : « La Russie est un pays où l’on est en proie à des rencontres qui bouleversent l’existence »

La dernière Grenouille de Nina Fasciaux

 

17 juillet 2015

Catherine Joffroy : « J’ai voulu prendre, à 18 ans, la nationalité soviétique »

"La Russie va surprendre le monde."

 

3 juillet 2015