Le steak tartare, made in Kazan

Le steak tartare, made in Kazan

Avec une ville qui s’appelle littéralement « chaudron », on se serait cru parti pour de lointaines contrées gauloises. Mais pas du tout. La terre de Kazan, capitale du Tatarstan, c’est de la poussière d’Orient. Celle qui assèche la gorge et qui porte l’odeur prometteuse et épicée de la steppe.C’est une promesse que l’on devine loin sur l’horizon – puisque la mosquée Qolsarif se dresse, fière, à l’avant du Kremlin, surplombant la ville et captant toute la lumière émanant de la Volga avec ses murs blancs et ses minarets bleu roi. Même si on lui a attribué la meilleure place, la plus grande mosquée d’Europe cohabite avec, notamment, la cathédrale de l’Annonciation et l’église du palais présidentiel, sœurs orthodoxes.Ainsi croiserez-vous dans le Kremlin de Kazan, que l’on dit être le plus beau de Russie, autant de grandes blondes en robes de mariées à paillettes que de petites brunes gracieuses portant le voile du mariage musulman – toutes venues se faire photographier devant les monuments qu’abrite l’enceinte du palais.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Nina Fasciaux

Dernières nouvelles de la Russie

Jean Malaurie : « Dans ces temps compliqués, il est essentiel que Paris reste unie fraternellement auprès de Moscou »

Jean Malaurie est le premier homme à avoir atteint, le 29 mai 1951, le secteur du Pôle géomagnétique Nord.

 

17 décembre 2015

Germain Derobert : « La Russie est un pays où l’on est en proie à des rencontres qui bouleversent l’existence »

La dernière Grenouille de Nina Fasciaux

 

17 juillet 2015

Catherine Joffroy : « J’ai voulu prendre, à 18 ans, la nationalité soviétique »

"La Russie va surprendre le monde."

 

3 juillet 2015