Le Courrier de Russie

D’un jour à l’autre : le Nouvel An

C’est bien connu : les Russes aiment faire la fête. Le fait est même officiellement confirmé, puisque sur les 366 jours de l’année bissextile 2012, la Russie comptera 200 journées de fêtes professionnelles – comme le jour des distillateursou celui des pêcheurs, par exemple –,  patriotiques (le Jour de la Victoire en tête) et familiales. Toutes célébrations qui sont avant tout l’occasion de voir ses proches et de passer ensemble de bons moments.

En ce qui me concerne, parmi toutes les fêtes, ma préférence va au Nouvel An. C’est le cas, d’ailleurs,de la plupart des Russes.

Avec l’ère athée de l’Union soviétique, Noël étant devenu un symbole de l’Ancien régime monarchique, c’est le Nouvel An qui a pris sa place. Il est devenu cette sorte de journée de rapprochement populaire, ce moment où l’on se remémore traditionnellement les valeurs fondamentales et où l’on pardonne à tous. Ainsi le peuple russe, en cette nuit du 31 décembre 2011 au 1er janvier 2012, se réunira-t-il véritablement, oubliant le temps de quelques heures les débats sociaux et politiques actuels qui secouent le pays.

À côté de l’état d’esprit, ce sont de nombreuses traditions concrètes qui réunissent les gens.

Tout commence par un sommeil réparateur, […]