Souscrivez à l'Offre Découverte : 2 semaines d'accès illimité et gratuit au Courrier de RussieJe souscris à l'offre Découverte

Saint-Pétersbourg : la renaissance des écuries impériales

Saint-Pétersbourg
La renaissance des écuries impériales

Archive de 1886

Tsarskoïé Selo, ancienne résidence des tsars située près de Saint-Pétersbourg, abrite un lieu que seuls les férus d’histoire connaissent : les « Écuries des vétérans », où les chevaux de la famille impériale finissaient leurs jours... 

En 1825, lors des funérailles du tsar Alexandre Ier, deux chevaux impériaux – le hongre Tolstoï Orlovskoï et la jument Atalante – suivent le cercueil. Ils font partie des huit équidés goûtant une retraite bien méritée dans les écuries impériales de Saint-Pétersbourg. Tous avaient pris part aux campagnes contre Napoléon, et certains – dont Tolstoï Orlovskoï et Atalante – avaient même vu Paris.

Après le décès d’Alexandre Ier, son frère et successeur, Nicolas Ier, ordonne que les montures soient installées dans la ferme de Tsarskoïé Selo, qui fournit la table impériale. L’endroit manque toutefois de place et de palefreniers pour s’occuper des nouveaux locataires… Le tsar demande alors à Adam Menelas, architecte écossais de la cour, de construire de nouvelles écuries pour ces « vétérans », à l’emplacement de son choix. Les travaux prennent fin en 1829, à la limite nord du domaine. 

Construit dans le style néogothique très apprécié de la famille impériale, le bâtiment comporte huit stalles au rez-de-chaussée et des chambres à l’étage, destinées aux palefreniers. Dans le pré jouxtant les écuries, sur les conseils d’horticulteurs venus spécialement d’Angleterre, on sème du mélilot – une herbe tendre, facile à mâcher, baptisée le « trèfle de cheval »...

Les « Écuries des vétérans » et le cimetière. Photo : Instagram/@_krubek_
Les « Écuries des vétérans » et le cimetière. Photo : Instagram/@_krubek_

Malheureusement, les huit chevaux meurent durant les travaux. On aurait, semble-t-il, oublié de s’en occuper... Hors de lui, Nicolas Ier décide de surveiller désormais tout ce qui touche à la vie et à la mort des équidés impériaux,

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Souscrivez à l'Offre Découverte :
2 semaines d'accès illimité et gratuit au Courrier de Russie

Je souscris sans CB

Déjà abonné ?

Se connecter