Souscrivez à l'Offre Découverte : 2 semaines d'accès illimité et gratuit au Courrier de RussieJe souscris à l'Offre Découverte

Ballet : les nouvelles étoiles de Saint-Pétersbourg

Ballet
Les nouvelles étoiles de Saint-Pétersbourg

Maria Khoreva. Photo : VKontakte

Les répétitions ont repris pour les solistes du théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg. Après une saison interrompue par le coronavirus, les amateurs de ballet attendent avec impatience le retour sur les planches de Maria Khoreva, Maria Boulanova et Anastassia Nouïkina, trois danseuses de vingt ans extrêmement prometteuses.

Le ballet vit de mythes. C’est une évidence sur la scène, où les princes et princesses aux sentiments élevés ignorent les tracas du quotidien, n'ont jamais entendu parler de procédures de divorce et ne s'empoignent pas sur le thème de la prochaine réforme constitutionnelle. Mais en coulisse aussi, on se nourrit de récits fantastiques sur les lieux, les choses (la table où se maquillait telle ballerine) et les êtres : « On dit qu’une élève de l’académie, morte de la rougeole alors qu’elle promettait de devenir une ballerine extraordinaire, a maudit son professeur, qui jalousait son talent, et l’a emportée avec elle dans la tombe… », confie une élève, mi-amusée, mi-sérieuse.

Le trio du Mariinsky

Le ballet voit parfois naître au même moment plusieurs talents d’exception qui entretiennent la légende. On parle alors de pléiade. Lorsque cela se produit, la programmation des théâtres s’emballe, les billets s’arrachent et les amateurs, divisés en clans irréconciliables, se régalent. Au cours du dernier quart de siècle, cela n’est arrivé qu’une fois au Bolchoï de Moscou – avec la cohabitation de Dmitri Bologolovtsev, Andreï Ouvarov, Sergueï Filine et Nikolaï Tsiskaridze – et au Mariinsky de Saint-Pétersbourg, qui a accueilli Ouliana Lopatkina, rapidement suivie de Diana Vichneva, puis de Svetlana Zakharova.

Anastassia Nouïkina en fée Diamant dans La Belle au Bois dormant
Photo : Natacha Razina/Théâtre Mariinsky

Aujourd’hui, le célèbre théâtre pétersbourgeois fête la naissance d’une nouvelle pléiade : Maria Khoreva, Maria Boulanova et Anastassia Nouïkina. Toutes âgées de vingt ans et sorties en 2018 de la prestigieuse Académie de ballet Vaganova (du nom de la célèbre danseuse et enseignante Agrippina Vaganova), elles ont été formées par le même professeur,

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Souscrivez à l'Offre Découverte :
2 semaines d'accès illimité et gratuit au Courrier de Russie

Je souscris sans CB

Déjà abonné ?

Se connecter