S'abonner, c'est lire ce que personne n'ose dire sur la RussieDécouvrir nos offres

80 ans de la naissance de Brodski : « Pour les Russes, le poète est un dieu »

80 ans de la naissance de Brodski
« Pour les Russes, le poète est un dieu »

À l’occasion des 80 ans de la naissance de Joseph Brodski (1940-1996), prix Nobel de littérature en 1987, la revue Afisha Daily publie une interview de l’écrivain, éditrice et traductrice américaine Ellendea Proffer Teasley, amie du poète et auteur de Mémoires intitulés Brodsky Among Us (« Brodski parmi nous »).

Selon vous, à quel moment Joseph Brodski devient-il un symbole, « plus qu’un poète », pour citer Evgueni Evtouchenko (qui ne l’appréciait guère) ?

Ellendea Proffer Teasley : C’est une question difficile… Je pense que tout part du procès [En 1964, alors qu’il est de plus en plus lu et diffusé sous le manteau, Joseph Brodski est condamné à cinq ans de travaux forcés pour « parasitisme social et fainéantise ». Libéré au bout de dix-huit mois grâce à une campagne de solidarité, il s’exile en 1972, ndt]. Au demeurant, la poétesse Anna Akhmatova l’a très largement conseillé sur la conduite à adopter. Je suis persuadée que sans elle, il se serait comporté différemment. Akhmatova avait le sens de l’histoire de la littérature, le sens du Destin : c’est elle, déjà, pour beaucoup, qui fait émerger Brodski en tant que poète, qui le fait découvrir aux milieux littéraires russes et étrangers (en parlant de lui, notamment, au philosophe Isaiah Berlin, lors d’un séjour à Londres).

"Si les Russes ne sont pas les seuls à aimer la poésie, personne n’adore comme eux les poètes !"

Pour revenir à votre question, mon mari [ l'éditeur et traducteur américain Carl Proffer, ndt] – qui était un cynique – jugeait que Brodski avait sciemment construit son image. Mais avec le recul, je ne le pense pas. Certes, Joseph avait un côté opportuniste, il savait saisir le bon moment, s’adresser à la bonne personne. Il était intelligent, incroyablement vif, et extrêmement habile dans les relations sociales. Mais enfin,

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Traduit par Julia Breen