S'abonner, c'est rejoindre une communauté d'experts et de passionnésDécouvrir nos offres

Box-office : la comédie populaire fait recette

Box-office
La comédie populaire
fait recette

Il suffirait de quelques coups de knout pour remettre sur le droit chemin la jeunesse dorée moscovite. Tel est en tout cas le point de départ de la comédie Kholop (« Le serf »), de Klim Chipenko, plus grand succès commercial de l’histoire du cinéma russe.

Gricha n’est pas un chic type. Fils de milliardaire, il mène dans une semi-ébriété une vie de débauche qui le fait écumer boîtes de nuit et cellules de dégrisement. Il a une trentaine d’années, une Ferrari et du mépris à revendre. Son passe-temps favori : faire monter dans sa voiture les jeunes filles rencontrées en soirée – non pas, comme elles le croient, pour les raccompagner chez elles, mais pour jouir de leurs faveurs buccales... Son arrogance s’adosse au portefeuille de son père, qui finance son train de vie royal (Gricha ne travaille pas) et le sort régulièrement de garde à vue à grand renfort de pots-de-vin.

Une nuit, le jeune homme se retrouve en cellule pour avoir sciemment renversé un policier. Loin de remercier son père venu le chercher, il l’insulte et lui crache au visage, raillant la fortune de l’homme d’affaires « esclave » de son travail. Pour ce dernier, c’en est trop. Il décide de prendre des mesures drastiques : il fait enlever et droguer son fils, puis l’envoie dans un camp de redressement d’un genre un peu particulier, imaginé par une sorte de savant fou, psychologue adepte du chantage affectif et metteur en scène mégalomane.

Pas de chance, M. l'agent ne prend pas les pots-de-vin... Photo : media.kg-portal

Gricha se réveille dans un village du XIXe siècle reconstitué, au milieu des paysans (des acteurs payés par le milliardaire). Accusé d’un vol de cheval, il est roué de coups et échappe de peu à la pendaison. Objectif de cette mise en scène : provoquer un choc psychologique, faire prendre conscience à Gricha de la dureté de la vie et de la médiocrité de son existence.

Succès populaire

Sorti le 26 décembre dernier,

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Créez votre compte et accédez gratuitement à 3 articles par mois

Je crée mon compte

Déjà abonné ? Se connecter

Julien Braun

Moscou démasquée

Depuis la rentrée, le nombre de cas quotidiens de contaminations au coronavirus a bondi de 50 % à Moscou. Rien d’étonnant à cela, au regard du respect très relatif des normes sanitaires.

23 septembre 2020