Souscrivez à l'Offre Découverte : 2 semaines d'accès illimité et gratuit au Courrier de RussieJe souscris à l'Offre Découverte

Béjart enfin au Bolchoï

Béjart enfin au Bolchoï

Soirée historique, en ce 13 juin, au Bolchoï de Moscou : un ballet chorégraphié par Maurice Béjart y était présenté pour la première fois. Il s’agissait de Gaîté parisienne, un spectacle autobiographique sur une musique de Jacques Offenbach.

Maurice Béjart (1927-2007)… Une carrière de chorégraphe débutée dans les années 1950, un succès mondial dès la fin des années 1960, des tournées internationales sans fin avec sa troupe (le Ballet du XXe siècle, puis le Béjart Ballet Lausanne), des relations en dents de scie avec l’Opéra de Paris. Une personnalité engagée à gauche, un « ami de l’URSS » dont les chorégraphies ont rarement été mises en scène à Moscou : Béjart, c’est aussi la conversion à l’islam, l’homosexualité, l’affirmation de la sensualité des corps, et des ballets bien trop « désinhibés », paraît-il, pour l’homo sovieticus

Rendez-vous manqués

En 1978, le Roméo et Juliette présenté dans la salle de spectacle du Kremlin par son Ballet du XXe siècle fait l’effet d’un séisme et d’un tsunami simultanés. Peu auparavant, le comité du Parti communiste de Leningrad s’était offusqué, auprès des chorégraphes Natalia Kassatkina et Vladimir Vassiliov, de la « nudité » d’Adam et Ève dans la Création du monde (les deux personnages étaient en fait habillés de justaucorps couleur chair). Une « indécence » inadmissible sur une scène soviétique ! Quand débarque une troupe française montrant sans tabou l’amour charnel entre les amants mythiques imaginés par Shakespeare, certains s'attendent au pire.

Dans les coulisses du Bolchoï, certains s'opposent à un partenariat avec Béjart : les tant vantées et multi-primées chorégraphies maison risqueraient de prendre un sacré coup de vieux.

Au contraire, la salle est conquise.

Il vous reste 75% de l'article à consulter...

Souscrivez à l'Offre Découverte :
2 semaines d'accès illimité et gratuit au Courrier de Russie

Je souscris sans CB

Déjà abonné ?

Se connecter