Igor Boutman :
« En Russie, le jazz est en pleine expansion »

En novembre, le saxophoniste de jazz russe Igor Boutman a donné pas moins de trois concerts à Moscou. Un événement en soi, quand on sait combien l’agenda des tournées de cet artiste de renommée mondiale est chargé… Dans quelle mesure le jazz, cette musique venue du Sud, s’est-il acclimaté dans la froide Russie, et est-il populaire parmi les jeunes ? Le Courrier de Russie a eu le temps de poser ces questions à Igor Boutman avant qu’il ne s’envole pour un prochain concert.LCDR : Pourquoi le jazz est-il moins populaire en Russie que la pop, selon vous ?Igor Boutman : Citez-moi un pays où il le serait plus…LCDR : Eh bien, le jazz est probablement plus populaire aux États-Unis que dans notre pays…I. B. : Les États-Unis ont simplement plus de jazzmen de niveau mondial. Mais les Russes s’intéressent tout autant à cette musique que les Américains. Et au Japon, par exemple, elle est même plus populaire qu’aux États-Unis. En réalité, en Russie, le jazz est en pleine expansion. En témoigne le nombre de musiciens professionnels, de clubs, d’émissions musicales qui lui sont consacrées, à la radio et à la télévision… Et nous autres, jazzmen, œuvrons constamment à le rendre de plus en plus populaire ici.LCDR : Est-ce à dire que le jazz est plus populaire dans la Russie d’aujourd’hui qu’il ne l’était en URSS ?

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Propos recueillis par Roman Zalotoukha

Dernières nouvelles de la Russie

Le TLF, une histoire franco-russe

Fondé en 1939, le Théâtre de la langue française (TLF) de Moscou fête cette année ses 80 ans d’existence. Encore aujourd’hui, il reste une des rares scènes à proposer des spectacles en français.

 

7 mars 2019

Robert Falk : une vie en exposition

Du 15 septembre au 9 décembre 2018, le musée de la Nouvelle-Jérusalem, dans la région de Moscou, organise une exposition consacrée au peintre russe Robert Falk, mort il y a soixante ans. Les 57 toiles et esquisses présentées dévoilent, pour reprendre le titre de l’exposition, « les facettes d’un artiste » à la vie tumultueuse.

 

2 novembre 2018

« L’architecture de papier » : du Baroque au XXIe siècle

Le grand palais du musée Tsaritsyno – résidence moscovite de l’impératrice Catherine II, récemment reconstruite – accueille une exposition unique, axée sur le lien entre les époques, et intitulée : Hypnose de l’Espace. Architecture imaginaire.

 

Crédits Image : Ichnographie (1757)31 août 2018