Sur les traces des Russes d’Alaska

Pour raviver la flamme des navigateurs intrépides des XVIIIe et XIXe siècles, une équipe d’explorateurs sibériens s’est rendue d’Irkoutsk, sur la rive occidentale du lac Baïkal, à Anchorage, la principale ville de l’Alaska. Une des organisatrices de l’expédition « Baïkal-Alaska », Anna Vajenina, revient sur ce périple.

LCDR : Comment est née l’idée d’une telle expédition ?

Anna Vajenina : Anatoli Kazakevitch, un entrepreneur d’Irkoutsk, avait entendu parler de ces marchands sibériens qui entreprenaient parfois le voyage, il y a plus de 150 ans. À l’époque et jusqu’à son achat par les États-Unis, en 1867, pour 7,2 millions de dollars, l’Alaska appartenait à la Russie. Les marchands russes ont été les premiers à se rendre du Baïkal à l’Alaska comme nous l’avons fait. Anatoli Kazakevitch s’est dit qu’il fallait retenter l’aventure.

Pendant trois ans, nous avons minutieusement préparé l’itinéraire. Nous avons consulté des sources historiques et demandé conseil à des spécialistes. Un catamaran gonflable, apte à affronter l’océan, a été spécialement créé pour l’expédition. En 2016, nous avons repéré les lieux. Enfin, le 30 mai 2017, le grand jour est arrivé : partis d’Irkoutsk, nous avons traversé le Baïkal, la Lena et la mer d’Okhotsk. Nous avons accosté à Petropavlovsk-Kamtchatski, où le catamaran a passé l’hiver. Nous avons repris la mer le 17 juin 2018 : nous sommes partis du Kamtchatka, direction Anadyr (au nord de la mer de Bering) ; puis, nous avons rallié Nome, sur la côte ouest de l’Alaska, et False Pass (îles aléoutiennes orientales), avant de remonter sur Homer, atteint le 28 août.

Trajet de l’expédition Baïkal – Alaska. Crédits : baikal-alaska.ruL’équipe se composait d’une vingtaine de personnes, qui se relayaient à bord du bateau. Nous n’avons dû démonter l’embarcation qu’une fois, afin de franchir des montagnes. Nous avons parcouru 13 422 km sur l’eau, à travers sept régions russes et l’Alaska. Partout, les gens, responsables des administrations locales, entrepreneurs ou simples curieux, […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Propos recueillis par Dmitri Zlodorev, Washington

Dernières nouvelles de la Russie

Société

Comment j’ai enterré ma dent à l’extrémité de l’océan Arctique

Le Pétersbourgeois Alexandre Nikitine, auteur de la page Vykudashow, blog de voyages qu’il tient sur VKontakte, raconte comment une rupture amoureuse et une bouteille de whisky l’ont conduit jusqu’au 78e parallèle nord et aux aurores boréales.

9 février 2018
En régions

Moscou – Vladivostok en transsibérien :
le carnet de voyage de Katia Gouchina

Originaire de Nijni Novgorod, où s’arrête le Transsibérien, Katia Gouchina est habituée à voyager en train sur la ligne, longue de 9258 kilomètres, […] Partager :Cliquez pour envoyer par e-mail à un ami(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Twitter(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur LinkedIn(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Google+(ouvre dans une nouvelle fenêtre)

26 janvier 2018