Vous avez dit Oussadba ?

Chacun, en France, connaît le mot datcha, même si la représentation que l’on en a ne correspond pas toujours à la réalité. On confond bien souvent, en effet, n’importe quelle datcha avec la résidence campagnarde de Staline ou, de nos jours, avec la villa luxueuse de quelque oligarque, alors qu’une datcha peut être un cabanon minable.

On ignore généralement, en revanche, le mot oussadba que l’on traduit parfois par « domaine aristocratique », « manoir », « château ». Si la première traduction est acceptable, […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Anne Coldefy-Faucard