Extrait du film La Mort de Staline. Crédits : Quad Productions

Qui veut la peau de La Mort de Staline ?

Mardi 23 janvier, deux jours seulement avant la date prévue pour la sortie en Russie de la comédie franco-britannique La Mort de Staline, le ministère russe de la Culture a retiré au distributeur sa licence d’exploitation – qu’il lui avait accordée une semaine plus tôt. Décryptage.

Revirement de dernière minute

La comédie du réalisateur britannique Armando Iannucci ne sortira pas en Russie le 25 janvier, comme prévu. Raison officielle invoquée par le ministère de la Culture : le film « diffuse publiquement un contenu interdit par la loi russe », sans donner plus de précisions.Mais c’est le ministère de la Culture lui-même qui avait accordé, la semaine dernière, la licence d’exploitation à l’entreprise Volgafilm, distributrice du long-métrage. Les fonctionnaires ayant pris cette décision ont donc vu le film une première fois, étape indispensable dans la procédure d’attribution.Le lundi 22 janvier, pourtant, le ministère décidait brusquement de procéder à un second visionnage, devant une commission composée, outre le ministre de la Culture Vladimir Medinski lui-même, de plusieurs figures du monde du cinéma et des arts, dont l’influent réalisateur Nikita Mikhalkov, de fonctionnaires et de juristes.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Julia Breen

Dernières nouvelles de la Russie

Souvenirs rock
du « pays des merveilles »

La chanteuse et productrice américaine Joanna Stingray, figure clef de la scène rock soviétique underground de la fin des années 1980, a fréquenté les artistes les plus emblématiques de la période, de Viktor Tsoï (chanteur du groupe Kino) à Boris Grebenchtchikov (musicien et compositeur de Kino, Aquarium).

 

17 mai 2019

Postface au 70e anniversaire de l’OTAN

Pour Sergueï Karaganov, président honoraire du Conseil de politique extérieure et de défense, influent think-tank russe de relations internationales, il est temps que l'OTAN trouve une raison d'exister autre que la menace, selon lui fabriquée, que ferait peser la Russie sur la sécurité du continent européen.

 

14 mai 2019

Mezen : un village
au chevet de son hôpital

À Mezen, petite ville du Grand Nord russe, les retraités se sont organisés pour financer la rénovation de l’hôpital municipal. Un reportage du magazine Ogoniok.

 

12 avril 2019