Léa Thomasson au Mariinsky. Crédits : Manon Masset

La ballerine française Léa Thomasson : « Le Mariinsky est un rêve devenu réalité »

Du haut de ses 21 ans, Léa Thomasson a déjà fait du chemin. De Paris à Stuttgart, en passant par Milan, la ballerine est passée par les plus grandes écoles de danse européennes avant de poser ses valises à Saint-Pétersbourg. Après un an passé à l’Académie Vaganova, elle est aujourd’hui la seule Française de la compagnie de ballet du prestigieux théâtre Mariinsky. Rencontre.Le Courrier de Russie : Comment est née ta passion pour la danse ?Léa Thomasson : Comme beaucoup de petites filles, j’ai commencé la danse classique très jeune, en intégrant le conservatoire de ma région, à Chambéry, en Savoie. Rapidement passionnée pour le ballet, j’ai tenté l’école de danse de l’Opéra de Paris. J’ai toutefois été d’emblée refusée, avant même de pouvoir passer les auditions, parce que je n’entrais pas dans les critères de taille et de poids. Mais je ne me suis pas laissée décourager – j’ai intégré une école privée à Annecy, à 15 ans, grâce à laquelle j’ai eu mon premier contact avec la Russie.LCDR : Comment ?L.T. : Dans le cadre d’un échange organisé par l’école, j’ai passé une semaine à Voronej, à 500 km au sud de Moscou. La vie en Russie était si différente de ce que je connaissais alors !

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Manon Masset

Dernières nouvelles de la Russie

Charles Michel à Moscou : la Belgique intermédiaire entre l’UE et la Russie ?

Le Premier ministre belge Charles Michel a clôturé mercredi 31 janvier une visite de trois jours à Moscou. L’occasion pour lui de briser la glace avec les dirigeants russes.

 

1 février 2018

Patinage artistique : la nouvelle reine Alina Zaguitova

En remportant neuf médailles, les Russes ont largement dominé les championnats d’Europe. Parmi les stars, la jeune patineuse Alina Zaguitova qui s’est illustrée en remportant, à seulement 15 ans, la médaille d’or.

 

26 janvier 2018

Ces Russes qui spéculent sur les cryptomonnaies

Malgré la récente chute du bitcoin, l’engouement pour les monnaies numériques ne faiblit pas en Russie. Pour la première fois, un groupe d’investisseurs vient d’acheter une centrale électrique en Sibérie pour le minage.

 

24 janvier 2018