L’apocalypse de notre temps. Que lire sur la révolution de 1917 ?

Les festins en littérature – les Français, gourmands et gourmets, connaissent. Mais la littérature russe regorge elle aussi de repas ‒ pantagruéliques ou plus modestes. Dans sa nouvelle chronique pour Le Courrier de Russie, Anne Coldefy-Faucard, éditrice et traductrice de Gogol et Sorokine, s’attachera, deux fois par mois, à un livre particulier. Elle y traquera tout ce qui concerne la nourriture, en donnant éventuellement des recettes. Le lecteur trouvera ainsi à s’y nourrir à la fois l’âme et le corps !

Entre 1917 et 1919, Vassili Rozanov (1856-1919), philosophe, écrivain, rédige, partout où il le peut, y compris sur les semelles de bois de ses chaussures quand la pénurie de papier se fait par trop sentir, des notes et pensées. Ses amis les rassembleront après sa mort et, sous le titre L’apocalypse de notre temps*, les feront paraître en 1922, à Berlin.

Le lecteur aura d’ores et déjà compris que cette première chronique – centenaire de la révolution russe oblige – ne le fera guère saliver et ne comptera pas parmi les plus jubilatoires. […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Anne Coldefy-Faucard