Une maquette de locomotive au musée d'histoire russe contemporaine. Crédits : musée d'histoire russe contemporaine

Les Chemins de fer de Russie célèbrent leur 180e anniversaire

À l’occasion du 180e anniversaire des Chemins de fer de Russie, le musée d’histoire russe contemporaine de Moscou consacre une exposition à leur histoire mouvementée : À travers le temps et les distances.Le 30 octobre 1837 – il y a 180 ans –, la locomotive Provorny («Agile») tirait ses huit premiers wagons de Pétersbourg à Tsarskoïe Selo, résidence impériale située dans le village de Pouchkine, à 25 km de la capitale – ouvrant la première liaison régulière de l’histoire des chemins de fer de Russie. Quelques années plus tard, des trains circulaient de Saint-Pétersbourg à Moscou, puis de Moscou à Serguiev Possad. Et dès les années 1870, la construction des chemins de fer connaissait un véritable boum sur tout le territoire de l’empire.L’année 1888 marque la première catastrophe de l’histoire des chemins de fer russes : un train qui emmenait la famille impériale de Crimée à Saint-Pétersbourg déraille à cause de l’érosion des traverses, près de la gare de Bokri, sur la ligne Koursk-Kharkov-Azov, dans l’actuelle région de Kharkov, en Ukraine.Si les membres de la famille impériale ont été épargnés – plusieurs sources racontent que le tsar Alexandre III a soulevé lui-même le toit du wagon accidenté pour permettre à sa famille d’en sortir –,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

RodinaTraduit par Julia Breen

Dernières nouvelles de la Russie

Cinq mythes sur Léon Trotski

Alors que l’on a accès à toute l’information disponible sur la vie de Léon Trotski, le personnage demeure entouré de mythes puissants.

 

7 novembre 2017

Mathilde Kschessinska : la danseuse mythique qui trouble de nouveau l’imaginaire des Russes

Nicolas II a-t-il eu une liaison avec la danseuse Mathilde Kschessinska ? C’est ce qu’affirme le film Matilda sorti le 26 octobre.

 

27 octobre 2017

Jean Victor Moreau : le général français qui repose à Saint-Pétersbourg

C’est au cœur de l’église catholique Sainte-Catherine, dans le centre de Saint-Pétersbourg, que Jean Victor Moreau a trouvé le repos en 1813.

 

24 octobre 2017