Ya – russkiy !, ou comment le cyrillique est devenu à la mode

Les stylistes post-soviétiques conquièrent les podiums mondiaux en jouant avec les symboles du passé et l'alphabet cyrillique. Tour d'horizon du magazine russe Secret Firmy. À Londres, la jeunesse branchée porte des T-shirts marqués Rassvet (« Aube »), et à Hongkong, la marque Comme Des Garçons propose des sweats à capuche ornés des inscriptions Nikolaï 58 et Klintsy : lioubvi i miru (Klintsy : paix et amour).Cette apparition du cyrillique dans la mode est remarquée par les magazines spécialisés dès 2015. À une autre époque, au plus fort de la guerre froide, la maison Yves Saint Laurent avait sorti une « collection russe » avec chapkas de fourrure, bottes et foulards à fleurs. En ce milieu des années 2010, la Russie recommence d’effrayer l’Europe et l’Amérique, et le style russe remonte sur les podiums des défilés de mode. Un style qui n’est toutefois aujourd’hui plus classique, mais « post-perestroïka ».Le cyrillique est arrivé dans le monde de la haute couture par l’intermédiaire de stylistes originaires de l’espace post-soviétique. On estime que la tendance a été initiée par Gosha Rubchinskiy, puis reprise par des grandes marques occidentales de prêt-à-porter.

Gosha Rubchinskiy

Gosha Rubchinskiy est un des stylistes russes les plus célèbres en Europe. En 2016, la revue Business of Fashion l’a inscrit à sa liste des personnalités les plus influentes de l’industrie de la mode,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Traduit par Julia Breen

Dernières nouvelles de la Russie

Igor Kolomoïski : « La guerre dans le Donbass sert les intérêts de Washington »

Le milliardaire Igor Kolomoïski, revenu en Ukraine fin mai après deux ans d'exil, est souvent qualifié de « parrain » du nouveau pouvoir à Kiev. Dans un entretien accordé à l'hebdomadaire ukrainien Novoïe Vremia, il s'est longuement exprimé sur la situation économique du pays et sur le conflit dans le Donbass.

 

19 juillet 2019

Les Russes en mal de solidarité

« Les Russes ont la nostalgie du « nous », dont témoignent leurs accès chroniques de néo-stalinisme. Dans leur esprit, l’URSS apparaît aujourd’hui comme un pays des merveilles, où ils étaient tous frères et vivaient de victoires communes. » L’écrivain Andreï Desnitski revient sur trente ans d’aspirations des Russes.

 

25 juin 2019

Vente d’armes :
la Russie se place sur le marché de l’occasion

En mai dernier, un décret gouvernemental a simplifié la procédure de revente d’armes russes à des pays tiers. Une mesure prise afin de contourner les sanctions américaines.

 

4 juin 2019