dentelle moscou

La dentelle de Calais-Caudry à l’honneur à Moscou

Anne-Claire Laronde, conservatrice de la Cité internationale de la dentelle et de la mode, à Calais, était à Moscou, début novembre, à l’occasion d’une exposition sur la dentelle de haute couture. Elle revient, pour Le Courrier de Russie, sur le croisement franco-russe dans le domaine de la dentelle d’hier et d’aujourd’hui.


Anne-Claire LarondeAnne-Claire LarondeLe Courrier de Russie : Quel rôle la Cité internationale de la dentelle et de la mode de Calais jouait-elle dans cette exposition à Moscou ?

Anne-Claire Laronde : Notre musée a prêté huit échantillons de dentelle, deux films, une quinzaine de photos et des textes au Musée des arts décoratifs de Russie, qui accueillait l’événement. Puis, nous avons conçu ensemble une petite section de l’exposition, pour expliquer aux visiteurs les différences entre la dentelle de Calais-Caudry et celle de production russe.

LCDR : Quelles sont ces différences ?

A.-C. L. : La dentelle de Calais-Caudry est une dentelle mécanique, fabriquée exclusivement sur des métiers Leavers. C’est la dentelle la plus sophistiquée produite sur machine. […]

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Propos recueillis par Junzhi Zheng