Des vitraux de la Sainte-Chapelle de Paris exposés à Moscou en 2017

Des vitraux qui ne sont jamais sortis de France


Des vitraux de la Sainte-Chapelle de Paris seront présentés au printemps 2017 dans les musées du Kremlin de Moscou, à l’occasion d’une exposition consacrée à Saint Louis.

Sainte-Chapelle de Paris. Crédits : Loïc Lagarde
Sainte-Chapelle de Paris. Crédits : Loïc Lagarde

Dans le cadre de l’année franco-russe du tourisme culturel, une exposition sur le thème de Saint Louis et de la Sainte-Chapelle, impliquant le Centre des monuments nationaux, le musée du Louvre, le musée de Cluny et la Bibliothèque nationale de France, sera présentée du 2 mars au 4 juin 2017 dans les musées du Kremlin, à Moscou.

« L’exposition mettra en valeur le contexte historique du XIIIe siècle et la richesse de la création artistique au temps de Saint Louis, en insistant particulièrement sur les chantiers extraordinaires conduits sous son règne, et notamment celui de la Sainte-Chapelle », a expliqué Edward De Lumley, directeur du développement culturel et des publics au sein du Centre des monuments nationaux.

Parmi les pièces centrales transportées de Paris à Moscou figureront des panneaux de vitraux datant du XIIIe siècle de la Sainte-Chapelle qui, depuis leur restauration au XIXe siècle, ont été conservés à l’abri des regards. Seule une partie de ces panneaux a été présentée à la Conciergerie, à Paris, fin 2014, dans le cadre d’une exposition également consacrée à Saint Louis.

L’évangéliaire de Saint Louis, objet particulièrement précieux, représentatif de la maîtrise des orfèvres français de la période et conservé à la Bibliothèque nationale, figurera également parmi les trésors présentés à Moscou. Un choix de sculptures reflétant la structure de la Sainte-Chapelle, des manuscrits enluminés et des chefs-d’oeuvre d’orfèvrerie du XVIIIe siècle feront enfin partie des collections présentées dans les musées du Kremlin.

« Il s’agit d’une grande première, puisque de nombreux objets sélectionnés pour cette exposition, dont l des vitraux, ne sont jamais sortis de France », a souligné le directeur du développement culturel et des publics au sein du Centre des monuments nationaux. L’événement est d’autant plus réjouissant que l’intérêt pour le Moyen-Âge européen est prononcé en Russie, et que les projets portant sur la période sont rares.

Le règne de Louis IX, dit « le Prudhomme », plus connu sous le nom de Saint Louis depuis sa canonisation par l’Église catholique en 1297, a été marqué par plusieurs croisades, dont deux en Terre sainte, et la lutte contre les hérétiques cathares. Roi réformateur et très pieux, Saint Louis a fait construire plusieurs églises et s’est procuré des reliques de la Passion, pour lesquelles il a fait édifier la Sainte-Chapelle en 1242.

Les parties russe et française envisagent d’ailleurs la possibilité de faire venir à Moscou pour l’ouverture de l’exposition la Sainte Couronne, autrefois conservée à la Sainte-Chapelle et qui se trouve aujourd’hui au Trésor de la Cathédrale Notre-Dame de Paris. Un déplacement qui nécessite toutefois l’accord du pape.