Le constructivisme à Saint-Pétersbourg : cinq lieux emblématiques de la révolution par l’architecture

Si Moscou est la capitale officielle de l’Union soviétique depuis 1918, Pétersbourg, capitale de l’Empire, est indéniablement demeurée aussi celle des premières années de la Révolution, le terrain des expériences les plus audacieuses, avant l’installation du socialisme en système. L’instauration du nouveau monde passait largement, dans le projet des révolutionnaires de la première heure, par l’architecture – discipline la plus à même de modifier les perceptions et les représentations, de réaliser le changement dans les esprits. Et on sait combien les innovations soviétiques en termes d’habitat et de vie sociale collectifs ont marqué et influencé le monde entier, tout au long du vingtième siècle. À Saint-Pétersbourg, une ou deux décennies durant, les expérimentateurs ont tenu le haut du pavé, bénéficiant de la confiance du pouvoir et d’un espace laissé vierge par la grande table rase. Le quartier Kirov, qui s’étend autour de l’usine éponyme, est un modèle du genre. Invitation au voyage en pays constructiviste.

1. Pour ses loggias

À la périphérie de la ville, en direction des ports commerciaux du golfe de Finlande, l’usine de sidérurgie et de construction de machines Kirov, plus grosse fabrique de la capitale impériale, est nationalisée en 1917. Les anciennes baraques de bois ouvrières qui l’entouraient, précaires et insalubres, laissent place à un projet de complexe résidentiel authentiquement révolutionnaire, sans précédent en termes d’envergure ni de nature, achevé en 1927.Là, les ouvriers vivront le nouveau monde dans leur quotidien, dotés d’appartements spacieux pour une ou deux familles, équipés de cuisines, lumineux. Là, les 15 immeubles du complexe – entre asymétrie et formes géométriques épurées, entre espace et mouvement, profonde innovation de la construction et clins d’œil assumés aux écoles classiques, entre expérimentation et taille humaine – affirmeront le triomphe de la classe travailleuse sur la bourgeoisie décadente, la victoire d’un mouvement réalisant concrètement, en architecture, l’alliance heureuse du constructivisme et du suprématisme artistiques.Si le complexe résidentiel de la rue Traktornaïa – baptisée en hommage au premier tracteur fabriqué en URSS, dans l’usine voisine – n’a rapidement abrité que des appartements communautaires,

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Julia Breen

Dernières nouvelles de la Russie

Igor Kolomoïski : « La guerre dans le Donbass sert les intérêts de Washington »

Le milliardaire Igor Kolomoïski, revenu en Ukraine fin mai après deux ans d'exil, est souvent qualifié de « parrain » du nouveau pouvoir à Kiev. Dans un entretien accordé à l'hebdomadaire ukrainien Novoïe Vremia, il s'est longuement exprimé sur la situation économique du pays et sur le conflit dans le Donbass.

 

19 juillet 2019

Les Russes en mal de solidarité

« Les Russes ont la nostalgie du « nous », dont témoignent leurs accès chroniques de néo-stalinisme. Dans leur esprit, l’URSS apparaît aujourd’hui comme un pays des merveilles, où ils étaient tous frères et vivaient de victoires communes. » L’écrivain Andreï Desnitski revient sur trente ans d’aspirations des Russes.

 

25 juin 2019

Vente d’armes :
la Russie se place sur le marché de l’occasion

En mai dernier, un décret gouvernemental a simplifié la procédure de revente d’armes russes à des pays tiers. Une mesure prise afin de contourner les sanctions américaines.

 

4 juin 2019