L'exposition à Perm.

Pèlerinage artistique d’un bout à l’autre de la Russie

Deux mois plus tôt, il était à Vladivostok, et il y a quelques semaines il voguait entre Kazan et Saratov. Bertrand Planes est enfin arrivé à Moscou après 13 575 kilomètres au compteur (parole de GPS) pour présenter son exposition, du 3 novembre au 18 décembre à la Fondation Ekaterina. Accroupi sur le sol, casquette vissée sur la tête, le jeune artiste français fignole une dernière fois son installation étrange en ajustant l’alignement d’une projection sur de gros galets. Dernière étape d’un voyage artistique introspectif pour l’initiateur du mouvement «Bump it!» : rencontre.Le Courrier de Russie : Le «Bump it!» qu’est-ce que c'est, au juste ?Bertrand Planes : C’est un procédé que j’ai inventé il y a six ans de cela, lorsque je travaillais en collaboration avec le CNRS [Centre national de la Recherche scientifique, [ndlr]] de Paris.

Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou abonnez-vous !

Clémence Laroque

Dernières nouvelles de la Russie

Semaine du 1er au 8 février

Tous les mercredis sur lecourrierderussie.com, 10 bons plans pour une semaine bien pleine.

 

1 février 2012

Le voleur…

Вор у вора дубинку украл - Le voleur a volé une matraque au voleur - (L'arroseur arrosé)

 

30 janvier 2012

V pour Vladimir

"Voilà, et c'est tout"

 

30 janvier 2012