La réalité de la campagne est très différente de l’image d’Épinal d’un village d’isbas isolé au milieu d’une forêt enneigée. Pauvreté, dégradation du patrimoine architectural, maisons laissées à l’abandon et squelettes de constructions soviétiques y sont omniprésents.

Lire l'article