À la veille des élections parlementaires ukrainiennes, qui se tiendront le dimanche 21 juillet, un constat s'impose : les discours ont changé. Les références à la révolution de Maïdan (2014) se font rares, et l’adhésion à l’Union européenne n’est plus l’argument en vogue. Seul thème commun aux législatives de 2019 et de 2014 : la nécessité de mettre un terme à la guerre dans le Donbass.

 

Lire l'article

Au regard des sondages des derniers mois, la victoire de Volodymyr Zelensky – qui a réuni sur son nom plus de 30 % des voix au premier tour de la présidentielle ukrainienne du 31 mars – n’avait rien d’inattendu. Elle s'inscrirait selon certaines analyses dans la vague « dégagiste » qui frappe l'Europe depuis quelques années maintenant.

 

Lire l'article

Denis Pouchiline vient de prendre la tête de la République populaire du Donbass. Il assurera l’intérim d’Alexandre Zakhartchenko, tué dans un attentat, le 31 août dernier, jusqu’à l’élection d'un nouveau président, prévue pour le 11 novembre prochain. Un scrutin d'ores et déjà considéré par Kiev comme illégal. La crise ukrainienne semble à nouveau dans l'impasse.

 

Lire l'article