Le Courrier de Russie

Réalité virtuelle et augmentée : comment gagner de l’argent sur des illusions

Le business de la réalité virtuelle et augmentée est aujourd’hui au sommet de sa popularité, en Russie comme dans le reste du monde. Les professionnels du secteur ont appris à faire des millions sur les rêves des utilisateurs, et ne comptent pas s’arrêter là.

Les réalités virtuelle (RV) et augmentée (RA) exaucent les rêves : les technologies plongent l’utilisateur dans un monde fictif et lui transmettent des émotions extraordinaires. Les enfants jouent avec des dinosaures colorés qui s’animent, et les adultes, en un clic, quittent leur canapé pour l’Espace.

Ces technologies, considérées il y a encore dix ans comme une curiosité, deviennent de plus en plus courantes. Selon les pronostics des experts de Digi-Capital, le niveau de pénétration des technologies de réalité virtuelle et augmentée dans la vie quotidienne pourrait atteindre 80 % d’ici 2020.

Le marché des illusions

La principale tendance actuelle sur le marché de la réalité virtuelle et augmentée est à la simplification des technologies. Si plonger dans le monde des illusions nécessitait à l’origine un équipement très encombrant – casques, attractions, capteurs spéciaux, etc. –, il suffit aujourd’hui de lunettes composées de matériaux de fortune – scotch et carton – et d’un smartphone. Les technologies sont de plus en plus accessibles et se diffusent peu à peu dans le monde entier.

Les experts de Global Industry Analysts estiment que le marché mondial de la RV atteindra 22,4 milliards de dollars en 2020. Selon une étude de l’Association de la réalité virtuelle et augmentée, en Russie, le volume du marché a été multiplié par 3,5 en un an et atteignait 700 millions de roubles en 2016.

Cette popularité accrue des nouvelles technologies a donné un puissant coup de fouet au développement des start-ups. Le nombre d’entreprises russes liées à la réalité virtuelle et augmentée a presque triplé, pour atteindre 180. 83 % d’entre elles sont spécialisées dans l’élaboration de contenu et de logiciels, le reste dans l’équipement technologique.

Les principaux acteurs russes du marché sont Fibrum, Vizerra, General VR, Total Interactive Technologies, OcuSpec, Lostroom et Avatarico ; dans le monde, il s’agit d’Oculus Rift (racheté en 2014 par Facebook pour 2 milliards de dollars), HTC Vive et Sony PlayStation VR. Toutes ces entreprises se sont activement développées au cours des dernières années.

Le marché de la réalité virtuelle et augmentée est aussi occupé par des « anciens », tels SEMZ-Vympel, Shestaya stepen, Virtuality club et ParkPlay, qui produisent des simulateurs de réalité virtuelle depuis plus de 15 ans. Ces entreprises se sont éloignées de la conception de jeux vidéo, par laquelle elles ont commencé, et fabriquent désormais de l’équipement et des attractions sur commande. […]